Le journal

Toute l'actualité de Direct Estimations et du métier de l'expertise

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Qu’est-ce que l’art du laque?

Le laque est le terme utilisé pour qualifier les objets tandis que la laque représente la matière. 

La laque est issue d’une résine naturelle extraite d’un arbre appelé le Rhus Vernicifera. Lorsqu’elle est appliquée sur un meuble, elle forme un vernis dur et résistant. Cette technique était employée déjà en 2000 av. J.-C. pour protéger les ustensiles de la vie courante. Ce n’est qu’au IVe siècle que la laque va être utilisée pour protéger les objets et le mobilier pour les rendre précieux et uniques. Les objets en laque accompagnaient les Asiatiques du berceau jusqu’au cercueil. Sa beauté vient de l’effet de profondeur dû à sa translucidité.

De nos jours, l’art asiatique ancien reste apprécié par les collectionneurs.

L’art du laque en Chine et au Japon

Les premiers artisans chinois usaient d’imagination dans les motifs. C’est à partir de la période Ming (1368-1644) que la décoration va se sophistiquer avec l’apparition de la laque rouge. Cette période est recherchée par les amateurs.

Les laqueurs japonais vont surpasser l’art chinois surtout dans le statuaire religieux. IIs vont améliorer la technique de base en introduisant de la poussière d’or ou d’argent. L’objet donne l’impression d’être pailleté. L’apogée de la laque fut pendant la période Edo (1615-1868). Les maîtres Korin et Ritsuo ont donné libre cours à leur imagination pour réaliser de magnifiques boites en tout genre. Le déclin de la laque va avoir lieu au XIXe siècle avec l’ouverture commerciale du Japon, mais il reste tout de même quelques pièces exceptionnelles.

Comment s’applique la laque ?

Pour récupérer la sève, il est nécessaire d’inciser un arbre comme pour le caoutchouc. Avant d’être appliquée sur un meuble, elle doit être affinée et purifiée.

Il existe différentes techniques d’application, mais les opérations restent les mêmes. On applique une première couche de laque sur une surface préparée, le plus souvent en bois, on la laisse sécher et on l’unifie. Cette étape va se répéter jusqu’à ce qu’on obtienne une surface recouverte d’une multitude de fines couches. Le prix peut être élevé, car cette opération peut prendre du temps, c’est-à-dire plusieurs mois voir plusieurs années. Il est possible d’appliquer cette substance sur toutes sortes de matériaux. Pour des supports peu propices à l’adhésion de la laque, il est nécessaire de procéder à un sablage. La laque brûle les tissus sauf la soie naturelle.

Pour que la laque durcisse, il existe deux manières de la réchauffer. Une première consiste à faire une cuisson entre 150 °C et 250 °C donnant une laque résistante utilisée pour le décor des armures et des sabres japonais. Pour le reste, les objets sont placés à l’humidité et dans un environnement tiède pour les solidifier.

Une laque de qualité va résister aux acides, aux solvants, à l’humidité et à la chaleur. Lorsque la laque est abîmée, il est très difficile de la réparer ou de la recoller. 

La vogue du laque en Europe

Avec le développement du commerce entre l’Europe et l’Extrême-Orient, l’importation de laques commença à devenir courante dès le XVIIe siècle. Certains artistes vont même les réutiliser dans le mobilier en les adaptant au goût français comme BVRB ou Martin Carlin. Ces ébénistes vont réaliser de somptueuses commodes à base de panneaux anciens. Avec la demande grandissante pour ces panneaux, un procédé cherchant à les imiter va être créé, le vernis Martin. 

Que les objets soient en laque, en jade ou porcelaine, les collectionneurs apprécient ce type d’objet.

Les experts de chez Direct-Estimations vous proposent une estimation gratuite de vos objets en laque.

Partager l'article sur :

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.