Le journal

Toute l'actualité de Direct Estimations et du métier de l'expertise

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Le design et ses copies

Aujourd’hui, apprécié par le plus grand nombre, le design tient un rôle important dans le marché de l’art et il profite également à la diffusion de faux en grande quantité. Le Design, victime de son succès, est présent partout que ce soit à la télévision, au cinéma, dans les magazines de décoration. Retrouvez les principales caractéristiques du design sur la page Estimation Mobilier de design

Certains souhaitent allier tendance et petits prix. Lorsqu’une personne vend un meuble design, il faut donc faire attention à la contrefaçon. Seuls les éditeurs sont autorisés à fabriquer et à vendre les pièces les plus convoitées. Selon l’Union des fabricants 15 à 30% des biens sur le marché de l’art, dont le mobilier, sont des contrefaçons.

Certains sites proposent des objets phares à des prix défiants toutes concurrences. Il n’est pas rare de trouver des meubles imitant les pièces célèbres de Le Corbusier ou de Charlotte Perriand. Les vendeurs de faux meubles tentent de brouiller les pistes en mettant en avant le nom du designer ainsi que la photo de la véritable pièce.

Ces fabricants profitent de la législation flou comme en Irlande pour diffuser leurs marchandises au détriment des éditeurs officiels. La Chine produit une grande partie des modèles grâce à sa main d’oeuvre peu élevée. 

La clientèle amatrice de design est en hausse, mais étant moins experte, elle tente d’acquérir le dernier meuble tendance à moindre prix. Il est probable qu’elle ignore l’histoire, l’innovation que l’objet a eu en son temps. Pour certains, la pédagogie serait un moyen efficace pour lutter contre les fausses pièces.

Acquérir une copie d’une oeuvre originale peut avoir des conséquences lourdes d’un point de vue juridique, en effet, un acheteur peut être accusé de “recel de contrefaçon”, puni jusqu’à 300 000 € d’amende et trois ans de prison.

 

Reconnaître une contrefaçon

Certaines copies, d’une grande qualité peuvent semer, le trouble même pour les plus aguerries. Pour que la pièce soit considérée comme originale, il faut qu’il y ait le logo gravé de l’éditeur accompagné parfois de la signature du designer. Chez les éditeurs originaux comme Cassina ou Fritz Hansen, il y a des numéros de série. 

Pour les pièces vintages, il est recommandé de faire appel à un professionnel du marché de l’art.

Pour tenter de faire face à la contrefaçon, les éditeurs en accord avec les ayants droit et les fondations,  modifient certains détails, les couleurs, les matériaux pour tenter de se réinventer tout en gardant à l’esprit le projet original.

 

Les designers les plus copiés

Les créateurs les plus copiées sont :Jean Prouvé, Le Corbusier, Arne Jacobsen, Eero Saarinen, Verner Panton, Charles et Ray Easmes, Christian Liaigre, Philippe Starck, Tom Dixon.

Concernant les artistes tombés dans le domaine publique, le droit moral joue sur la qualité de reproduction des objets. Les créations Marcel Brauer, Mies Van der Rohe sont concerné par cette situation.

 

Prouvé, victime de son succès

Certaines ventes litigieuses ont fait scandale au sein du marché de l’art. En 2008, lors d’une vente aux enchères chez Artcurial, trois marchands parisiens ont acquis deux fauteuils et une table dessinés par Jean Prouvé. Certaines pièces du même designer ayant été adjugé pour plusieurs millions d’euros. Les meubles en question ont été réalisé récemment et ont été vieilli selon les experts. Il y aurait également une incohérence dans les matériaux employés. En décembre 2017, un non lieu a été prononcé à l’encontre du vendeur car rien ne pouvait prouver qu’il était au courant que ces meubles étaient des faux. 

Les experts de chez Direct-Estimations vous propose une estimation gratuitement votre mobilier design.

Partager l'article sur :

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.