Le journal

Toute l'actualité de Direct Estimations et du métier de l'expertise

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

La peinture en Inde

La peinture en Inde est un des arts les plus anciens, il est possible de la classer en trois catégories. Le Bengale et Calcutta vont jouer un rôle important dans le développement de la peinture contemporaine. La peinture moderne et contemporaine vont s’opposer à celle coloniale durant le XXème siècle.  Les grands mouvements occidentaux comme l’abstraction vont être travailler par Vasudeo Gaitonde, Tyeb Mehta, Akbar Padamsee, Sayed Haider Raza ou Ram Kudar.

La peinture était considérée comme une activité bénéfique s’adressant à la haute société. Cet art permettait de faire passer un message de nature profane ou religieux avec un riche répertoire ornemental. Les premiers peintres étaient souvent anonymes et itinérants et ils travaillaient pour une clientèle large allant des religieux aux princes. Une grande partie des fresques anciennes ont disparu, seuls quelques traces ont été découvertes dans des temples rupestres.

 

La peinture indienne ancienne

La peinture bouddhique est probablement apparu au IVème ou Vème avant JC. Dans un premier temps, Bouddha est abordé de manière iconique puis il va être représenté sous une forme anthropomorphique. Il n’est pas rare de le croiser dans les enluminures.

La peinture de Thangka qui signifie “chose que l’on déroule”  reprend essentiellement des motifs de mandala destiné à la méditation. Les diagrammes sont chargés de symboles et peuvent être associé à des divinités. La peinture sur rouleaux va également être courant notamment avec l’école de “Patta Chitra” née dans l’Orissa. Les peintres vont souvent représenter des scènes mythologiques.    

A partir du XVIIIème siècle, la peinture indienne de miniatures va se développer, le plus souvent, elles sont réalisées sur papiers, bois ou ivoire. Cet art est apprécié pour sa délicatesse qui réside dans sa gamme chromatique et ses sujets souvent romantiques. Les pigments utilisées sont issus des végétaux ou de minéraux. Une parties des œuvres anciennes ont été détruites par les invasions. Les miniatures vont perdurer jusqu’à la fin du XIXème siècle.

La “Compagny paintings” va émerger avec la colonisation et est visible dans les grandes villes. Ce mouvement consiste à réaliser des toiles en imitant le style européen. D’autres écoles vont se développer en parallèle comme l’école de Nirmal du Telangana.

 

La peinture indienne contemporaine

Il y a une peinture globale qui s’inscrit dans la culture locale et une autre qui s’inscrit dans le contexte de la globalisation. Cette dernière est appréciée des galeries internationales et alimente le marché de l’art d’un point de vue économique.

L’art moderne émerge à la suite de la décolonisation en 1974 avec des groupes constitués d’artistes et d’intellectuels introduisant leur propre vocabulaire. Certains artistes indiens vont avoir de la notoriété avec la diaspora.

L’art contemporain va arriver dans les années quatre-vingt dix. Le développement de l’art en Inde passe principalement par le secteur privé à travers le développement de collections. M.F Husain va transgresser les règles traditionnels en représentant les dieux nus, ce qui va faire polémique, plusieurs plaintes vont être déposées. Francis Newton Souza a également développé un style personnel.

Les experts Direct-Estimations vous proposent d’estimer gratuitement et sous 48h vos tableaux indiens.

Partager l'article sur :

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.