Le journal

Toute l'actualité de Direct Estimations et du métier de l'expertise

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

David Hockney, l’artiste vivant le plus cher de l’histoire

Les artistes vivants à l’honneur

Depuis quelques semaines, les ventes aux enchères font l’actualité avec la destruction de l’œuvre de Banksy, la vente d’un portrait réalisé par intelligence artificielle et maintenant avec la vente record de la toile “The portrait of an Artist” de David Hockney, âgé de 81 ans. Cette dernière s’est vendue près de 90,3 millions de dollars.

Le travail de l’artiste français Pierre Soulage a également été salué durant cette vente avec un prix record de 10,9 millions de dollars pour la toile « Peinture 186x143cm, 23 décembre 1959 ».

Une autre œuvre de le vente, “Chop Suey” d’Edward Hopper, a retenu l’attention des collectionneurs avec son adjudication à 91,8 millions de dollars. Ce prix atteint est un record pour ce peintre. Cette toile était présente lors de sa rétrospective organisée au Grand Palais, il y a cinq ans.

Généralement, les œuvres des artistes décédés se vendent plus cher comme le “Salvator Mundi” de Léonard de Vinci qui détient le record actuel avec une adjudication à 450 millions de dollars ou “La fillette à la corbeille fleurie” de Picasso vendu 115 millions de dollars en mai 2018.

Un nouveau record pour un artiste vivant

Le précédent record était celui de Jeff Koons avec sa sculpture « Dog Balloon” qui s’était vendu 58 millions de dollars en 2013. La mise à prix de l’œuvre de David Hockney a été de 18 millions de dollars, très vite les enchères ont atteint les 50 millions de dollars.

Le tableau “the portrait of an artist » a été créé en 1972 et vendu 20 000 dollars par un galeriste. Cette toile est un leitmotiv de l’artiste en reprenant les thèmes de la piscine, du portrait et de la Californie. Ce tableau d’un peu plus de deux mètres de haut et trois mètres de large est directement inspiré de la photographie. Il était visible lors de l’exposition rétrospective de l’artiste qui a eu lieu au Centre Georges Pompidou de Paris, au TATE à Londres et au Metropolitan Museum de New-york en 2017.

Pour des raisons de confidentialité, la maison de ventes Christie’s n’a pas confirmé l’identité du vendeur et n’a pas révélé qui était l’acheteur. Tout du moins, il semblerait que ce tableau soit tombé à nouveau dans une collection privée car ce type d’œuvres attirent les plus grosses fortunes à l’échelle internationale. En effet, les institutions publiques n’ont pas toujours les ressources financières suffisantes pour acquérir ce type d’œuvre.

Qu’est-ce qui fait la valeur de l’art ?

Cette vente montre que derrière chaque artiste, un chef d’œuvre est susceptible de décrocher un record s’il est vendu au bon endroit et au bon moment.

Aucun critère objectif ne permet de déterminer clairement la valeur d’une œuvre d’art lors des ventes aux enchères. Il faut donc prendre plusieurs critères à la fois objectifs et surtout subjectifs. La liste est non-exhaustive mais nous pouvons voir que la spéculation, la rareté, la qualité esthétique, l’influence de l’artiste, l’opinion de la critique et des professionnels du monde de l’art, la provenance sont quelques uns des facteurs à prendre en compte pour déterminer le prix d’une œuvre.

Les ventes aux enchères sont un bon indicateur pour voir les tendances du marché, par exemple, la traditionnelle vente « Impressionnistes et Art Moderne » 2018 de chez Sotheby’s n’a pas aussi bien fonctionnée que les autres années, même si la toile “Le principe du plaisir” de Magritte a battu un nouveau record avec une adjudication de 26,8 millions de dollars alors que plusieurs tableaux dont une de Van Gogh n’ont pas trouvées d’acquéreurs. En revanche, la vente « Art d’Après Guerre et d’Art Contemporain » de chez Christie’s enregistre plusieurs records.

Partager l'article sur :

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.