Le journal

Toute l'actualité de Direct Estimations et du métier de l'expertise

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Comment reconnaître un jade?

La place privilégiée du jade sur le marché de l’art suscite des convoitises et donne l’opportunité à certains acteurs de faire circuler des faux ou des pierres dures lui ressemblant. C’est pourquoi il est utile de prendre quelques précautions. Une des imitations les plus connues est la jadéites avec sa couleur verte.

Il est inutile de rappeler qu’il existe plusieurs sortes de jades: la néphrite et la jadéite. La page estimation jade de notre site vous permet de découvrir les différences entre ces deux matières.

Il faut noter que les pièces anciennes sont uniques.

 

La provenance du jade

Il est intéressant de se renseigner sur le gisement d’où a été extrait la pierre. Les mines les plus importantes de jade néphrite, de bonne qualité, sont le Myammar (anciennement la Birmanie), le Guatemala, Mexique et Russie. Le jade jadéite provient principalement du Canada mais aussi des Etats-Unis, d’Australie,Chine, Nouvelle-Zélande.

 

La dureté du jade

Le jade est non seulement connu pour ses vertus spirituelles mais il est également apprécié pour sa dureté. Celle-ci peut être tester en rayant la surface avec un couteau, si la lame ne laisse aucune trace, il s’agit d’un jade. En revanche, si une rayure apparaît, cela nous indique que nous sommes en présence d’une pierre plus tendre comme de la serpentine ou de la chrysolite. Il faut tout de même faire attention à ne pas abîmer l’objet f surtout si dernier a de la valeur.

Le jade est si dur qu’il ne peut pas être travailler à la main, il faut donc l’aide d’outils pour réaliser un motif. Les jades les plus anciens représentaient des animaux tels que des oiseaux, avec l’amélioration des techniques, les motifs ont pu se sophistiquer.

Le jade étant un pierre froide, met du temps à se réchauffer. Lorsque nous le prenons dans les mains, une sensation froide et lisse se font ressentir. Il est recommandé d’avoir un morceau de jade véritable à proximité pour faire une comparaison.

 

Le jade et ses traitements

Il existe des qualités différentes au sein du jade, il n’est pas rare que le jade d’une qualité inférieure soit traiter pour lui donner une apparence plus flatteuse. Les traitements les plus fréquents sont la teinture, l’éclaircissement et les injections de polymères.

Avec la création de nouvelles techniques, le jade en plastique a vu le jour, étant plus léger, il est souvent muni d’un socle plus lourd pour donner l’illusion d’avoir du poids. Le test du toucher permet vite de se rendre compte que ce n’est pas du véritable jade.

Il est possible que le jade soit accompagné d’un certificat indiquant sa catégorie déterminant sa qualité:

 

  •  – Le jade de Type A : il est naturel et non traité.
  •  – Le jade de Type B : il a été éclairci chimiquement pour retirer certaines impuretés et il est possible qu’il y ai eu des injection de polymères. Cela reste tout de même du jade authentique et naturel.
  •  – Le jade de Type C: la couleur a été teintée et éclaircie chimiquement. Il peut être sujet à la décoloration avec le temps par réaction à la lumière forte.

 

Les experts de chez Direct-Estimations sont à votre disposition pour estimer vos sculptures et objets en jade.

 

Partager l'article sur :

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.