Le journal

Toute l'actualité de Direct Estimations et du métier de l'expertise

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Pour donner une estimation juste d’un tableau, il faut savoir l’étudier, et en observer les moindres détails. Voici comment identifier un tableau, et, plus précisément, différencier une copie d’une œuvre originale.

Qu’est-ce qu’une reproduction de tableau ?

Vous l’ignorez peut-être, mais il existe deux types de reproduction de tableaux :

  • Les reproductions manuelles qui sont copiées à la main, dans le style de l’œuvre originale
  • Lles reproductions mécaniques qui, elles, sont tout simplement des copies numériques et imprimées de l’œuvre.

Les reproductions de tableaux n’ont rien d’illégal, lorsqu’elles sont présentées comme telles. En revanche, les faux, qui sont des toiles reproduites, présentées comme étant des œuvres originales, est puni par la loi.

Comment reconnaître un faux ?

Lorsqu’il s’agit d’une reproduction mécanique, il est généralement facile d’identifier l’inauthenticité d’un tableau. Ils sont souvent réalisés à la chaîne, selon un procédé d’impression classique, sur lequel on appose un revêtement brillant qui va donner un aspect brillant pour simuler le réalisme de la peinture. Mais, dans l’estimation de tableaux, on observe plusieurs détails qui vont au-delà du simple aspect esthétique de la peinture, et qui ne trompe pas. Le châssis, la matière de la toile, le cadre, etc. Autant d’éléments qui sont rigoureusement étudiés par les experts qui leur permet d’identifier les faux.

Pour les reproductions manuelles, ce n’est pas toujours aussi évident. Certaines techniques de peinture peuvent prêter à confusion et réellement donner l’illusion d’une œuvre originale. Les reproductions manuelles du XIXe et de XXe siècle étaient assez fidèles et respectaient les techniques de conditionnement et d’encadrement des tableaux de l’époque. Seul un expert, sera en capacité d’identifier la reproduction. Pour cela, il va observer plusieurs éléments :

Le support

Dans un premier temps, il va s’assurer que la toile est bien constituée d’une matière conforme à l’époque. La toile de lin d’époque et l’utilisation d’un panneau en bois sont des éléments qui permettent de dater un tableau.

L’enduit

Les techniques anciennes de peinture prévoyaient l’utilisation d’un enduit sur le support. Les substances utilisées sont nombreuses : la colle, la peau de lapin, le blanc de Meudon, la caséine, le Gesso, etc. Ces éléments renseignent également sur l’âge du tableau, et donc sur son origine réelle.

Le dessin et la couleur

Ces éléments sont les plus fondamentaux, et seul un expert en histoire de l’Art sera en mesure de les identifier. Dans le cas d’une reproduction, le dessin est généralement grossier, avec des volumes et des formes peu précises. L’utilisation d’une grille de recopie est par ailleurs facilement identifiable. Pour ce qui est de la couleur, les œuvres originales sont généralement des successions de couches superposées qui agissent entre elles. En étudiant cette succession de couches, l’expert saura rapidement se prononcer sur l’authenticité du tableau.

D’autres éléments techniques et artistiques sont également observés avec attention comme le medium, l’encadrement ou tout simplement la signature de l’artiste. À partir de tous ces éléments, et en prenant en compte la situation du marché de l’Art, l’équipe de Direct Estimation est capable de fournir, avec justesse, une valeur pour le tableau soumis à l’expertise.

Partager l'article sur :

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.