Yves Klein

peintre français du XXème siècle , 1928-1962

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Yves Klein

Peinture: 28000-6500000€

Sculpture: 4000-3000000€

Estampe: 126-50000€

Mobilier: 13500-31800€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Yves Klein, nos experts s’en chargent.

International Klein Blue

Yves Klein naît en 1928 de parents peintres. Il ne commence sa propre carrière – sans avoir fait d’études d’art – qu’en 1954, après s’être énormément investi dans le judo, sport a propos duquel il écrit les fondements du judo. Peu de temps après, il fonde avec son ami Pierre Restany le groupe des Nouveau Réalistes. Le travail de l’artiste se concentre avant tout sur les monochromes et le bleu outremer dont il établit une variante avec le marchand d’art Edouard Adam en 1956 : l’International Klein Blue (IKB). La spécificité de ce bleu est qu’il conserve l’éclat du pigment une fois qu’on le transforme en peinture. Cette couleur devient la signature de l’artiste. Il explore ensuite plusieurs thématiques, l’invisible lorsqu’il réalise une exposition ou l’on ne voit qu’une salle complètement vide, et l’infini à travers des tableaux et des sculptures réalisées avec différents matériaux tels que des ballons, des éponges… (Victoire de Samothrace 1962).

Les premiers monochromes

C’est l’artiste français Pierre Restany qui nomme les peintures de Klein « propositions monochromes. » Cependant, l’artiste débute son œuvre picturale avec des couleurs différentes que le bleu, comme le tableau orange dont il souhaite présenter un monochrome au salon des Réalités nouvelles en 1955, mais qui est refusé par le comité à cause de sa trop grande simplicité.

Les Anthropométries d’Yves Klein

C’est à l’occasion d’une soirée privée en 1958 qu’Yves Klein créer un nouveau genre de monochromes : les anthropométries, dont il fait breveter le procédé : des femmes nues s’enduisent de peinture bleu (IKB) et imprime la couleur sur une feuille au sol avec leur propre corps. Par la suite, Yves Klein organise à nouveau une soirée, avec, cette fois-ci, la présence d’un public qui observe en directe la réalisation des anthropométries, desquelles suivront un débat. Cette performance réalisée en 1960 est appelée anthropométrie de l’époque bleue et se trouve être accompagnée d’une symphonie écrite par Klein, la symphonie monoton-silence d’une durée de 20 minutes, constituée d’un seul son, suivie de 20 minutes de silence. Il signe à cette même époque le manifeste du Nouveau Réalisme avec César, Tinguley, Christo…

L’artiste réalise également des Peintures de feu ou il imprime la trace des flammes laissées sur des feuilles (Yves Klein : Monochrome et Feu 1961) Il y mélange parfois des anthropométries. Il écrit la même année le Manifeste de l’Hôtel Chelsea à New York ou il évoque son parcours et son ambition de ne « jamais perdre de vue cette limite consciemment atteinte aujourd’hui – l’immatérialisation de l’art. »

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.