Feng Zhang

peintre chinois du XVIIème siècle, ?-1662

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste de Zhang Feng

Dessin: 120-228.000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Zhang Feng, nos experts s’en chargent.

 Zhang Feng, peintre chinois du XVIIème siècle

 Zhang Feng est un dessinateur chinois et peintre de figures, de portraits et de paysages du XVIIème siècle. Originaire de Nankin, en Chine, il s’est fait connaître entre les années 1628 et 1674 sous le nom de « Shengzhou Daoshi ».

Zhang Feng est un artiste qui a connu la chute de la dynastie Ming et la naissance de la dynastie Qing en 1644. Bien que le changement de pouvoir se soit fait dans la violence et la guerre, toutes deux ont donné une place importante à l’art. Ainsi, durant ces périodes, les artistes chinois ont développé la peinture narrative et le style de peinture lettrée, alliant peinture, poésie et calligraphie.

Un artiste représentant de l’art chinois

L’art chinois, notamment la peinture chinoise, prône plusieurs concepts idéologiques et traduit un état d’âme poétique et doux. Représentée sur des toiles en soie ou en papier, sur des formats verticaux ou horizontaux, cette peinture est fine et très technique.

Zhang Feng est un artiste qui adhère à ce style et le retranscrit dans ses œuvres. Il est reconnu en tant que peintre libre et audacieux. L’ensemble de ses toiles traduisent le monde qui l’entoure. Mais l’artiste prend soin de n’y représenter que les bonnes choses, à la fois pures et simples, et d’en soustraire les banalités ou vulgarité qui peuvent exister. Ainsi, on retrouve dans les œuvres de Feng Zhang tout un univers naturel. L’artiste dessine beaucoup de montagnes, d’arbres, ou encore des rivières.

Zhang Feng utilise une technique de peinture propre à l’art chinois. A savoir, celle d’un trait noir, régulier et en continue, sans presque jamais relever le pinceau. Cette technique traditionnelle permet de donner un dessin libre, léger et aéré.

Feng Zhang, artiste inspiré par la dévotion bouddhiste

A partir de la chute de la dynastie Ming, Zhang Feng intègre un monastère bouddhiste et va produire plusieurs œuvres inspirées par les valeurs et idéologies de ce culte.

L’une de ses dernières toiles représente un monument sacré par les bouddhistes, le Mont Tiantai, passage entre le monde réel et le paradis. Zhang Feng accompagne ses toiles d’un texte à la fois poétique et moralisateur. Au travers de ces textes, il insiste sur les différences entre le monde dans lequel l’homme vie, et celui dans lequel il pourrait vivre s’il n’était pas limité par sa mortalité.

Aujourd’hui, les œuvres de Zhang Feng sont exposées dans plusieurs villes, et plusieurs pays différents. On retrouve ainsi quelques-unes de ses toiles à l’institut d’art de Chicago, à Nara au Japon, ou encore dans la ville de Taipei à Taïwan.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.