Vittorio Caradossi

Sculpteur italien du XIX-XXème siècle , 1861-1918

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, prix et estimation de l’artiste Vittorio Caradossi

Sculpture : 650-420.000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Vittorio Caradossi, nos experts s’en chargent.

La formation de Vittorio Caradossi

Caradossi est un artiste sculpteur italien né à Florence en 1861. Il effectue sa formation artistique à l’Académie des Beaux Arts de sa ville natale. Il y était l’apprenti d’ Augusto Rivalta, soit l’un des sculpteurs italiens les plus célèbres et talentueux de l’Académie italienne de sculpture de la deuxième moitié du XIXème siècle.

Cardossi ne travaille presque exclusivement qu’avec le marbre. Il réalise de nombreux monuments publiques, la plus fameuse étant sans doutes la statue du sculpteur florentin d’époque renaissante Desiderio da Settignan. Cette sculpture fut exposée lors de la grande Exposition Universelle de 1900, en plus du mémorial de Giuseppe Dolfi, situé à Brogo San Lorenzo. Son travail est également exposé lors du Salon de Paris en 1909.

Sobriété formelle et nus féminins

Nonobstant la rigidité formelle ainsi que la sobriété des œuvres qu’ils réalise sous commandes publiques, Caradossi est spécialisé dans la production de groupes sculpturaux ayant un caractère décoratif. Mais surtout, la spécialité de Caradossi, est comme souvent chez les artistes masculins de l’époque, le nu féminin qu’il n’est possible de représenter qu’à travers des prétextes comme, par exemple, une représentation symbolique de la nature ou des prétextes allégoriques souvent puisés dans la mythologie grecque. Les sculptures de Caradossi sont caractérisées par un aspect éthéré, voir céleste. Ainsi, les sculptures de nymphes, de sirènes ou encore de fées sont abondantes dans l’œuvre de l’artiste.

Une production à l’image du goût de l’époque

La prédominance de ce genre de thème dans sa production, la qualité de sa technique et l’exemplarité de l’enseignement qu’il reçoit de l’Académie de sculpture de Toscan de la fin de siècle est le reflet de l’importante demande de la bourgeoisie internationale pour des commandes comportant un « exotisme tolérable ». Ces exigences de la part de la haute société affectèrent grandement le marché de l’art européen dans la seconde moitié du XIX ème siècle.

Une érotisation plus moderne

Le travail contient un certain nombre de points communs avec la sensualité et la volupté exprimée dans les réalisations de certains de ses prédécesseurs tels que James Pradier et Auguste Clésigner, également célèbre pour avoir portraituré des nymphes dans une attitude extrêmement passive et lascive, abandonnées. Par contraste, Caradossi a cherché à instiller dans ses sculptures un plus grand sens de l’humour, exprimant également une assimilation plus concrète de la modernité.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.