Stanley Spencer

peintre anglais du XXème siècle, 1891-1959

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Stanley Spencer

Peinture: 450-3.000.000€

Dessin: 170-29.100€

Estampe: 50-6.000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Stanley Spencer, nos experts s’en chargent.

Stanley Spencer, un artiste dès l’enfance

Stanley Spencer, aujourd’hui appelé « Sir Stanley Spencer » est un peintre britannique du XXème siècle. Issu d’une famille d’artistes, il grandit dans une atmosphère emprunte de culture. Né à Cookham, le 29 juin 1891, il décède à Cliveden le 13 décembre 1959.

Il intègre plusieurs grandes écoles d’art dès l’âge de 14 ans, âge où il commence à pratiquer le dessin et le dessin d’architecture. Il participe au deux Grandes Guerres, et restera profondément marqué par ces expériences. Il exprime ce traumatisme dans un grand nombre de toiles.

Stanley Spencer devient membre de la « Royal Academy » et est fait chevalier en 1959, l’année de sa mort.

Stanley Spencer, de l’artiste innocent à la guerre

L’ensemble des œuvres de Stanley Spencer ont été peintes sous l’influence des primitifs italiens. Ce courant est marqué par l’humanisation des personnages et l’apparition des architectures et paysages complexes.

Stanley Spencer s’inspire de trois grands thèmes principaux et récurrents. A savoir la résurrection, la guerre et l’amour. Il affirme progressivement son propre style de peinture, mais quel que soit le thème abordé, toutes ses toiles ont en commun le renvoi direct ou indirect à son village natal, Cookham. Stanley Spencer voit en ce village son propre paradis, créé par les souvenirs innocents de son enfance.

Des œuvres inspirées par des événements personnels

L’ensemble de la carrière de Stanley Spencer est marquée par trois périodes distinctes.

La première période est caractérisée par des scènes bibliques, mettant en avant le mystère de la Trinité. Sa peinture caractérise les grands principes humanistes telle que la rédemption, et les principes bibliques telle que la crucifixion. C’est notamment dans cette optique qu’il peint « The Navity » en 1912.

Puis, Stanley Spencer peint sur un thème consacré à la guerre. Il retranscrit aussi bien l’horreur que vie le soldat sur le champs de bataille, que la joie des familles au retour de leurs bien-aimés. De 1923 à 1936, il travaille sur une série de peintures murales, appelée « The Resurrection, Cookham ». Celle-ci est aujourd’hui encore considérée comme l’une des œuvre majeure de l’art britannique de son époque.

Enfin, à partir des années 1930, Stanley Spencer adopte un style influencé par ses préoccupations sexuelles. Influencé par son divorce, puis par le décès de sa deuxième femme, ces œuvres s’éloignent du concept idyllique de sa ville natale pour laisser place à une certaine frustration personnelle. C’est notamment ce qui est retranscrit dans « Portrait aux deux nues » de 1936.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.