Reuven Rubin

peintre romain du XXème siècle, 1893-1974

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, prix et estimation de l’artiste Reuben Rubin 

Peinture : 4.300-232.400€

Dessin : 180-77.600€

Estampe : 40-800€

Sculpture : 4.200-19.500€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Reuben Rubin, nos experts s’en chargent.

Le parcours de Reuben Rubin 

Reuben Rubin est un artiste peintre roumain israélite né en 1893. Il est le premier ambassadeur d’Israël pour la Roumanie. De son vrai nom Rubin Zelicovici, il naît dans la ville de Galati d’une famille juive Hasidic et pauvre. Il est le huitième d’une lignée de treize enfants. En 1912, il parvient à intégrer l’Académie d’art et de design de Bezalel à Jérusalem. Il quitte néanmoins l’institution un an plus tard afin d’intégrer en 1913, l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris. Pendant la guerre mondiale, Il retourne vivre en Roumanie. Il voyage aux États-Unis en 1921 avec son ami artiste Arthur Kolnik et tous deux font la connaissance d’Alfred Stieglitz qui organise leur première exposition américaine.

Histoire de l’art juive et création de l’Eretz-Yisrael style

L’histoire de l’art israélite commence au moment de la rébellion cézannienne contre les conventions artistiques du passé, période caractérisée par ses rapides changements stylistiques. Cet art issu de la tradition picturale juive, n’avait pas encore d’histoire de l’art fixe ou de canon à suivre, ce qui créa un moment opportun pour Rubin et sa carrière. Les paysages que ce dernier peint dans les années 1920 se caractérisent par un style naïf et moderne à la fois, portraiturant les paysages et les habitants d’Israël avec une sensibilité certaine, accordant une attention particulière à la lumière, spirituelle et translucide. Rubin participe à la fondation en Palestine du nouveau Eretz-Yisrael style. Les thèmes récurrents de ses peintures sont les paysages bibliques, le folklore et les populations Yéménite, Hasidic ou encore Arabes. Beaucoup de ses peintures représentent Jérusalem et Galilée. Son style a sans doutes été nourri de plusieurs influences, comme Henri Rousseau ou bien l’art néo-Byzantin. Il signe ses toiles avec son nom Hébreu et son prénom et lettres romaines.

Un artiste pionnier et reconnu

Il est le premier artiste en 1924 à qui une exposition est consacrée à la Tour de David de Jérusalem. Il est nommé cette même année à la tête de la chaire de l’Association des Peintres et Sculpteurs de Palestine. Dans les années 1930, Rubin créé des décors pour le théâtre d’Habima, de Ohel puis d’autres encore. Son autobiographie intitulée My Life – My Art est publiée en 1969. Rubin meurt à Tel Aviv en 1974 après avoir légué sa maison ainsi qu’une partie de ses œuvres à cette même ville de Tel Aviv. Un musée dédié à son travail, le Rubin Museum, ouvre en 1983; la directrice et commissaire d’exposition étant sa belle fille : Carmela Rubin. Ses œuvres sont aujourd’hui extrêmement prisées.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.