Rembrandt Bugatti

Sculpteur italien du XXème siècle , 1884-1916

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de Rembrandt Bugatti

Sculpture : 25000-800000€

Dessin: 350-2000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Bugatti, nos experts s’en chargent.

Rembrandt Bugatti, un sculpteur animalier

Rembrandt Bugatti est un sculpteur animalier italien né le 16 octobre 1884 à Milan et décédé le 8 janvier 1916. Il est le frère cadet Ettore Bugatti, fondateur de la célèbre marque de voiture. Son père est le célèbre fabriquant de meubles. Dès son enfance, il se consacre à la sculpture, il va se servir de la plastiline, sorte de pâte à modeler. Sa santé fragile et son état mental le pousseront au suicide à l’âge de trente et un ans.

En 1901, une de ses première œuvres est “Ritorno dal pascolo” représentant un ensemble de vaches, cette œuvres est modelé à la main.  Il travaille le thème des animaux car c’est une sorte de projection de sa vision des choses. Ses animaux sont animés d’une sorte de personnalité. Dans chacune de ses créations, il y a une volonté d’individualisation en jouant sur les détails. Ces œuvres semblent animées et non figées.

Bugatti a étudié les animaux du parc zoologique du jardin des plantes de Paris puis il déménage à Anvers. Il observe les félins, les oiseaux de proies quotidiennement. Il préfère travailler de manière instantanée et sans esquisse afin de saisir l’émotion de l’instant.

En 1903, il part s’installer à Paris, ville où tous les artistes s’installent. Il va travailler avec le fondeur Adrien-Aurélien Hébrard avec qui il signe un contrat d’exclusivité. La technique à la cire perdu va principalement être employée permettant à la fois une reproduction en plusieurs exemplaires des modèles imaginé et de redéfinir la notion d’authenticité. Chaque exemplaire produit va être répertorié et numéroté. Adrien-Aurélien Hébrard possède également une galerie à Paris, lui permettant de présenter les dernières bronzes imaginés par Bugatti. Pendant la Première Guerre mondiale, il s’engage dans la Croix Rouge et dans l’armée italienne. Pendant ce temps, la vente de bronze est ralentie forçant la galerie Hébrard à fermer. En 1916, il retourne à Paris où il met fin à ses jours dans son atelier.

Des bronzes rares et recherchés

Il connut le succès jeune, il va présenter ses œuvres à la Biennale de Venise à l’âge de dix neuf ans et il va recevoir la Légion d’honneur à l’âge de vingt sept ans.

Ses sculptures sont extraordinaires et recherchées par les collectionneurs. Leurs prix peuvent s’envoler. En 2016, la sculpture “Le Grand Fourmilier” s’est vendu lors d’une vente aux enchères 1,5 millions d’euros, record de l’hexagone. Même si sa carrière est courte, ses créations sont nombreuses. Une des œuvres le représentant le plus est les “Deux Grands Léopards”.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.