Piero Manzoni

peintre et sculpture italien du XXème siècle, 1933-1963

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Piero Manzoni

Tableaux: 20000-24000000€

Sculpture: 50-130000€

Dessin: 5000-60000€

Estampe: 50-4900€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Piero Manzoni, nos experts s’en chargent.

Piero Manzoni : une production originale.

L’artiste naît en 1933 en Italie. Son travail est à mettre en parallèle avec celui d’Yves Klein. Manzonie réalise des Achromes ( par opposition au monochrome) et travail d’avantage avec la matière qu’avec la couleur. Ses toiles ne comporte en réalité aucune peinture. Elles sont, en réalité, trempées dans de la colle et du sulfate de calcium tout en ayant été préalablement froissée. Manzoni travail avant tout a la désacralisation de l’art et de l’artiste et réalise des ouvres tels que les socles magiques, collecte des Souffles d’artistes dans des ballons ou bien r éalise les fameuses « merdes d’artistes ».

Désacraliser le monde de l’art.

Manzoni fonde le groupe Arte Nucleare avec Enrico Bak et rédige un manifeste intitulé contre le style en 1957 ainsi que la revue Azimuth 1959-1960.

C’est peu de temps après l’exposition des onze monochromes bleus d’Yves Klein à Milan en janvier 1957 que Manzoni réalise ses Achromes, s’inspirant moins de la monochromie que de l’espace de liberté accordé par de telles œuvres. La toile n’est plus ce support que l’on veut faire disparaître au profit de la peinture mais devient, au contraire, l’essence même de l’œuvre. Ses tableaux incarnent ainsi la rencontre entre la toile et la sculpture. La qualification d’ « Achrome » ne signifie pas que ses toiles sont blanches mais qu’elles n’ont pas de couleur. Il réalisera par la suite des achromes avec différents matériaux comme du gravier, des fibres de verres, du coton ou encore du polystyrène. (Achrome, gravier sur toile, 1958 ; Achrome, Kaolin sur toile en carrés, 1957). L’ironie de ses œuvres est que malgré l’omniprésence de la non couleur, Manzoni asperge certaine de ses toiles avec des produits qui en modifient la teinte grâce au changement du taux d’humidité dans l’air. En 1959, l’artiste commence en parallèle à tracer ses Ligne, encre sur papier. Le prince est toujours le même : tracer une droite à main levée au centre d’une feuille et qui en parcours toute la longueur, la plus longue ayant été réalisée sur un rouleau de papier d’imprimerie de 7200 mètres. L’artiste enferme ensuite seslignes dans des cylindres en y inscrivant parfois la mention « contient une ligne d’une longueur infinie. » alors même que le cylindre peut être vide.

Une production au caractère performatif.

Lorsque Manzoni réalise ses socles magiques en en 1961 ; l’artiste déclare que les personnes posant sur ses socles deviennent automatiquement des œuvres d’art. Il joue également avec le pouvoir d’appropriation de l’artiste et le concept de signature lorsqu’il appose son empreinte digitale sur un œuf, ce qui d’après lui, le transforme en œuvre d’art. Mais son œuvre la plus célèbre et sans doute l’une de plus polémique du XXème siècle et sa série de 90 « boites à merdes » (Merde d’artiste/contenu net GR 30/conservée au naturel/ produite et mise en boite/au moi de mai 1961). Personne ne sait réellement ce qu’elle contiennent mais le simple fait qu’il y soit mentionné des déjections suffit à le faire croire au reste du monde.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.