Oscar Dominguez

peintre e sculpteur espagnol du XXème siècle, 1906-1957

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, prix et estimation de l’artiste Oscar Dominguez 

Peinture : 3.000-1.900.000€

Dessin : 1.400-72.000€

Estampe : 220-11.000€

Sculpture : 19.000-87.800€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre d’Oscar Dominguez, nos experts s’en chargent.

Oscar Dominguez, L’artiste inventeur

Oscar Dominguez , aussi nommé par ses amis surréalistes «  le dragonnier des Canaries » réussi à faire de la ville de Ténériffe, et ce pendant quelques mois en 1934, un lieu de stimulation intellectuelle de l’époque. En effet, l’artiste avait un goût pour l’expérimentation ainsi qu’une imagination débordante. Encore aujourd’hui, la totalité de ses découvertes qui firent avancer le mouvement de 1934 à 1940 n’ont pas toutes été inventoriées.

Il est de fait l’auteur de nombreuses trouvailles, comme par exemple la technique de la « décalcomanie sans objet » (sans doutes n’avait il pas eu connaissance du procédé similaire de Victor Hugo et de ses « taches d’encre écrasées »). Cette pratique consiste en une esquisse de procédé sculptural « lithochronique » qui enveloppe plusieurs positions d’un même objet en mouvement ou bien de deux objets présentés l’un à l’autre, ce qui aboutit à la création de certains objets surréalistes les plus originaux, comme Jamais : phonographe avec une jupe en guise de pavillon et un véritable bras féminin à la place du bras.

Une peinture lytique

Mais Dominguez est également un peintre. Les motifs qu’il représente dans ses peintures sont multiples. Il y intègre, souvent dans un univers lyrique, des objets tels que des cruches aux cotés boites à sardines (Los Porrones en 1935) mais peu également s’emporter et se rapprocher de l’abstraction, ce qui aboutit à des représentations tourbillonnantes comme Nostalgie de l’espace peinte entre 1930 et 1940.

S’étant néanmoins laissé emporter par son engouement envers certains artistes, dont Picasso et Chirico, il commet l’erreur, si ce n’est de plagier, de pasticher à de nombreuses reprises et ce malgré (ou à cause) de son admiration, les artistes qu’il respecte.

Ainsi, après les années 1940, il publie également un curieux poème, Les Deux qui Se Croisent en 1947 puis finir par revenir vers 1953 presque par amusement à une pratique quasi-automatique de la peinture qui vient relever le niveau de sa pratique artistique et donne des résultats éblouissants, mais qui, paradoxalement, semble le laissé dans un état de désarroi grandissant. En effet, Dominguez se suicide brusquement du fait d’un mal être de plus en plus grand, certainement du à la comparaison entre sa période de fièvre créatrice du début de sa carrière et ce qu’il produit à la fin.

Son œuvre globale reste cependant importante et à considérer dans la liberté d’allure que Dominguez accorde à sa production, au sien de laquelle ne s’est jamais imposé le dilemme de la « figuration ou non-figuration ».

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.