Nicolas Roerich

peintre russe du XIX-XXème siècle, 1874-1947

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de Nicolas Roerich

Peinture: 18000-8200000€

Dessin: 2100-100000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Nicolas Roerich, nos experts s’en chargent.

Les débuts de Nicolas Roerich

Nicolas Roerich , ou Nikolai Konstantinov Rerikh, est un artiste russe né le 27 septembre 1874 à Saint-Pétersbourg. Il a co-fondé avec sa femme Helena Roerich l’Agni Yoga Society, aussi appelé « l’Enseignement de l’éthique de vie » qui constitue une doctrine ésotérique et d’inspiration théosophique. Le couple à été largement prosélyte envers la société théosophique fondée par Madame Blavatsky dont la devise est « il n’y a pas de religion plus haute que la Vérité. » (Last angel, 1912). Roerich effectue des études de droit puis s’intéresse à la littérature ainsi qu’à la philosophie et à l’archéologie. Il découvre également l’art pictural auquel il se forme à Paris aux cotés du peintre français Fernand Cormon. Il participe également aux débuts du ballet russe en réalisant les costumes et les décors du Sacre du printemps de Stravinsky.

Il réalise également en 1906 certaines mosaïques d’une église russe en Russie pour la famille de notables Goloubev.

Nicolas Roerich globe-trotteur

L’artiste part visiter New York pour la première fois en 1920. Il s’y installe avec sa femme après avoir visité le pays et y fondent le Master Institute of the United Arts. Ils rejoignent également plusieurs groupes théosophiques dont les activités dirigent leurs vies.

La famille Roerich quitte New York pour un voyage de cinq ans en Asie, en passant par la Sibérie jusqu’à Moscou en 1926. L’expédition ne se fait tout fois pas sans peines puisqu’ils sont arrêtés par les autorités tibétaines qui les forces à vivrent dans des tentes alors que les températures descendent sous les 0 degré. Il réussiront tout fois à s’établir en Inde et à fonder l’Institut de recherches archéologiques himalayen (The Himalayan Research Institute)

Pour la préservation des biens culturels

Nicolas est nominé pour le prix Nobel de la paix par l’Université de Paris en 1929 puis en 1935. L’artiste à en effet crée la « croix rouge » de l’art et de la culture, la Pax Cultura. Son travail à un réel impacte puisqu’il conduit les états unis ainsi que l’Union européenne à signer le 15 avril 1935 le Pacte Reorich ou « Traité concernant la protection des institutions artistiques et scientifiques et des monuments historiques » qui protège les biens culturels en temps de guerre.

Nicolay Reorich meurt en 1947 et beaucoup de ses œuvres sont conservées Nicholas Roerich Museum de NewYork. Une collection est également dédiée à son travail dans la galerie Tretiakov de Moscou.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.