Nathalie Gontcharova

peintre russe du XXème siècle , 1881-1962

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Nathalie Gontcharova

Peinture : 3.200-2.230.000€

Dessin : 460-29.000€

Estampe : 140-13.400€

La formation de Nathalie Gontcharova

Nathalie Gontcharova est peintre et décoratrice de théâtre. Elle nait dans l’Empire de Russie à Toula le 4 juin 1881 et meurt le 17 octobre 1962 à Paris. Elle est naturalisée française en 1939.

Elle commence par étudier la sculpture en 1901 puis la délaisse peu à peu pour se diriger vers la peinture à laquelle elle se consacre totalement à compter de 1904, suite à sa rencontre avec Michel Larionov, également peintre et décorateur russe qui deviendra son compagnon. En 1906, elle participe au Salon d’Automne où Serge de Diaghilev, protecteur des artistes et organisateur de spectacles, a programmé une exposition d’art russe.

Passant de l’impressionnisme au cubisme, son style est progressivement influencé par les icônes et les images populaires de son pays. Bientôt le thème religieux et paysan s’empare de son œuvre.

Nathalie Gontcharova et le néo-primitivisme

C’est en 1909 que le couple introduit dans le monde de l’art le néo-primitivisme en réaction à l’influence française prépondérante. Ce mouvement pictural qui favorise les formes naïves et primitives privilégie notamment l’imagerie populaire et les couleurs paysannes. L’année suivante, Nathalie et Michel participent à la première exposition du Valet de Carreau. Suite à celle-ci, le Valet de Carreau devient le nom d’un mouvement d’art moscovite dont Larionov est à la tête.

En 1911, Nathalie s’intéresse au futurisme, mouvement qui s’enthousiasme pour le monde moderne et rejette les traditions picturales. Elle participe également à la création du rayonnisme avec son compagnon et présente ses réalisations à l’occasion des expositions du Cavalier Bleu à Munich, de la Galerie Der Sturm à Berlin ou du Salon des indépendants à Paris.

Nathalie Gontcharova, une artiste russe attirée par la France

L’artiste quitte la Russie en 1915 et n’y retournera jamais. Elle s’installe en Suisse pendant deux ans puis établit résidence à Paris en 1918.

Dans les années 20, Gontcharova devient l’une des plus importantes peintres des Ballets russes de Diaghilev et travaille aux décors des Noces de Stravinski notamment. Elle devient vite une habituée des évènements artistiques parisiens, en particulier des salons d’automne, des Tuileries ou des indépendants.  

Après la guerre, le monde de l’art a presque oublié l’artiste et son compagnon. C’est à l’occasion des rétrospectives de Diaghilev à Londres en 1954 que l’on se souvient d’eux. Puis en 1961, le Conseil d’art de Grande-Bretagne organise une grande exposition de l’ensemble de l’œuvre du couple, suivi de peu par le musée d’art moderne de la ville de Paris après la mort de Nathalie.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.