Michel Parmentier

peintre français du XXème siècle , 1938-2000

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, prix et estimation de l’artiste Michel Parmentier

Peinture : 12.000-85.000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Michel Parmentier, nos experts s’en chargent.

Michel Parmentier : un artiste à contre courant

Michel Parmentier est un peintre français né en 1938. Il étude à l’école des métiers d’art de 1957 à 1961 ou il fait la rencontre de Daniel Buren puis termine sa formation à l’école des beaux arts de paris jusqu’en 1963. Il fréquente en parallèle l’atelier de l’artiste Roger Chastel. Parmentier est un peintre dont le style s’inscrit à l’encontre de celui alors en vigueur. Il expose en 1962 au Salon de la jeune peinture et se voit décerner le prix Lefranc en 1963. De fait, l’artiste rejette la plus part des courants avant-gardistes qui marquent la seconde moitié du XXe siècle, qu’il s’agisse de l’école de Paris, du pop art, du nouveau réalisme (excepté Yves Klein), ou bien de l’abstraction lyrique. Bien au contraire, Parmentier se rend régulièrement au Louvre pour contempler, entre autres, Piero della Francesca et Uccello, admire le peintre du XX siècle siècle Bram van Velde puis Simon Hantaï qu’il rencontre en 1963 grâce à Buren. Parmentier avait en effet remarqué ses collages exposés à la galerie Kléber en 1962.

L’art minimaliste et le groupe « B.T.M.P »

Les première de ses œuvres traitent de la disparition. Son travail ne s’entrave d’aucun discours et se contente de laissé la peinture sur déployer sur son support, sans message. Il commence à réaliser ses premières bandes en 1965 et créer un protocole qu’il met en œuvre jusqu’en 1968, comprenant des bandes de couleurs uniques horizontales de 38 cm de largeur alternant avec des bandes blanches, s’inscrivant dans des procédés de l’art minimaliste, au même titre que Buren. L’artiste tient à rendre ses œuvres muettes, à les décharger de toute symbolique ou signification.

En 1966, Parmentier, Buren, Toroni et Mosset forme un groupe que la critique appelle B.T.M.P. Ils réalisent quatre grandes manifestations. La première, lors de laquelle les artistes travaillaient pendant le vernissage, fut réalisée en 1967, mais toutes avaient comme objectif de contrecarrer l’aspect idéologique de la peinture.

S’arrêter dans la peinture, puis reprendre

Il n’y eu que quatre manifestation du groupe puisque Parmentier entra en désaccord avec ses confrères lors de la préparation de la cinquième. Afin de ne pas ternir le coté subversif de sa pratique, il décide de mettre fin à sa pratique picturale. Il y revient, cependant en 1983 et écrit à ce propos en 1981 « Bref, j’ai définitivement arrêté de peindre. Ce qui signifie très exactement que je peux récidiver quand je veux et sans rendre de comptes. » Il réalise plus tard sa fameuse série de peintures noires de 1983 à 1985 et passe au dessin l’année suivante avec ses « griffonnages » que remporterons un certains succès.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.