Martiros Saryan

peintre arménien du XXème siècle, 1880-1972

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Cote, estimation et prix de l’artiste Martiros Saryan

Peinture : 13500-640000 €

Dessin : 1800-27000 €

Estampe : 400 €

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Martiros Saryan, nos experts s’en chargent.

Origines Martiros Saryan

Martiros Saryan est un peintre arménien né le 28 février 1880, fondateur d’une école moderne de peinture arminienne. Il est né dans ce qui est aujourd’hui une partie de la Russie, à Rostov-on-Don. Il termine à l’âge de 15 ans en 1895 la Nakhichevan school puis étudie à l’école d’art de Moscou de 1897 à 1904, aux côtés de Valentin Serov et Konstantin Korovin, peintre russe impressionniste. Saryan à lui-même été grandement influencé par les travaux de Paul Gauguin et Henri Matisse. L’artiste eu l’occasion d’exposer son travail lors de nombreuses expositions, notamment à l’exposition consacrée au groupe de la Rose Bleue, rassemblement d’artistes symbolistes à Moscou créé en 1906 puis clos en 1908.

Un artiste engagé

Saryan à donc eu l’occasion découvrir l’Arménie puis une partie de l’Empire russe de manière approfondie à partir de 1901. C’est également à cette époque qu’il compose ses premiers paysages (Aragats, 1902, In the Armenian village, 1903) très appréciés de la presse moscovite.

De 1910 à 1913, l’artiste voyage beaucoup en Turquie, en Égypte et en Iran. Il se rend dans la ville de Echmiadzin pour aider les réfugier qui ont réussi à fuir le génocide arménien au sein de l’Empire ottoman. Il se rend en 1916 dans la ville de Tiflis, aujourd’hui « Tbilisi », ou il rencontre et épouse sa femme Lusik Agayan. C’est également dans cette ville qu’il participe à l’organisation de la Société des artistes arméniens.

Après la perte du pouvoir des bolcheviques en 1917, Saryan retourne en Russie pour vivre auprès de sa famille, qui déménage quatre ans plus tard en Arménie.

Même si la plupart de ses peintures représentent des paysages arméniens, le peintre à également désigner les armoiries militaires de l’armée arménienne ainsi qu’une partie du décor de la première scène de théâtre arménienne.

Un artiste primé

Il vécut à Paris de 1926 à 1928, mais la plupart de ses œuvres furent détruites lors d’un incendie déclaré sur le bateau qui le ramenait en Union soviétique. Il se consacra dans les années 1930 presque essentiellement à la peinture de paysages et aux portraits. Ces dans ces mêmes années qu’il est élu député en URSS et reçoit la distinction de l’Ordre de Lénine, ainsi que plusieurs autres récompenses. Il devient par la suite membre de l’Académie arménienne des sciences en 1956 puis de l’académie des arts de l’URSS en 1974.

Saryan meurt à Yerevan en 1972. Sa demeure est à présent un musée dédié à son œuvre.                                                                                                   

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.