Mahmoud Said

peintre égyptien du XXème siècle, 1897-1964

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Said Mahmoud

Peinture: 10000-1500000€

Dessin: 12000-92000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Said Mahmoud, nos experts s’en chargent.

Le modernisme égyptien  

Said Mahmoud est né à Alexandrie en 1897 dans la maison de son père, alors premier ministre. Il est considéré comme l’un des principaux artistes ayant contribué à la construction de l’art moderne en Égypte depuis le début du XX siècle. L’artiste s’est intéressé à une multitude de sujets au cour de sa carrière, mais plus particulièrement la symbolique égyptienne ainsi qu’au patriotisme. Il a peint les cotes égyptiennes et s’est également intéressé de près aux représentations de femmes dont l’existence est le symbole de l’identité nationale, notamment au vu de l’importance qu’elles ont eu dans leurs participation à la révolution de 1919.

Un parcours international

C’est cette même année qu’il obtient son diplôme de droit français, suite à quoi son père accepte de l’envoyer étudier une année à Paris. Saïd en profite pour visiter de nombreux musées en Europe. Ses études de droit lui permettent, en parallèle de sa pratique artistique, de travailler au parquet de Mansourah et d’Alexandrie  C’est pendant ses études qu’il suit les cours de peinture d’Amelia Casonaoto da Forno puis d’Antoine Zanieri avant de repartir en Égypte et rejoindre les étudiants de l’école des beaux-arts du Caire, ou il rencontre d’autre futurs grands artistes tels que les peintres Muhammad Nagy, Raghib Ayyad ou encore le sculpteur Mahmuoud Mokhtar. L’artiste bénéficie en 1937 d’une exposition au Rockerfeller Center de New York et au pavillon égyptien de l’exposition internationale des arts et des techniques appliquées à la vie moderne. Il y obtient une médaille d’honneur grâces à ses œuvres : Nadia au Canari, La ville et Baigneuse à Mansourah. L’artiste est également invité à exposé son travail à la Biennale de Venise en 1938 puis 10 ans plus tard. Lorsqu’il épouse sa femme et qu’il fonde une famille, l’artiste en fait à de nombreuses occasions le sujet des ses peintures. L’artiste meurt le 8 avril 1964, suite a quoi un musée se créer afin de préserver sa mémoire et son travail.

Un succès unanime

Les sujets et le style de l’artiste plaisent à un large public, au point qu’en 2010, sa peinture Les chadoufs, représentant des paysans égyptiens qui tirent l’eau du Nil à été vendu 2.43 millions de dollars lors d’une vente aux enchères à Dubaï, atteignant ainsi le prix le plus important jamais attribué à un artiste égyptien. L’artiste, grâce notamment à la réalisation de nombreux nus féminins, à tenu tête aux interdictions de la société musulmane, ce qui lui a permis d’incarner une peinture innovante.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.