Kees Van Dongen

peintre hollandais du XXème siècle , 1877-1968

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Kees Van Dogen

Peinture: 85000-1000000€

Dessin: 400-54000€

Estampe: 50-500€

Objet: 2600-11000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Sigmar Polke, nos experts s’en chargent.

Van Dongen Cornelis Theodorus

Plus connu sous le nom de « Kees », l’artiste peintre s’inscrit dans l’avant garde fauviste du début de XXème siècle. Il naît en 1877 près de la ville de Rotterdam et arrive désargenté à Paris en 1897. Il enchaînes différents métiers jusqu’au moment ou il parvient à s’installer à Montmartre, dans la célèbre résidence d’artiste du XXème siècle qu’est le « bateau-lavoir ».  Ambroise Vollard, marchand d’art qui relève, entre autres, Picasso, van Gogh et Cézanne, consacre une exposition à l’artiste en 1904. Mondain et anarchiste, l’artiste se prête régulièrement à la caricature en même temps qu’il dénonce les injustices sociales. Van Dogen participe à la diffusion du fauvisme à l’étranger, notamment en Allemagne et en Russie. Sa production se concentre avant tout autour du corps des femmes qu’il portraitise tout au long de sa carrière. Avec l’influence de Toulouse-Lautrec et de Van Gogh, Van Dogen ne trace plus de traits dessinés mais des traits colorés, ce qui met en avant l’émotion que peut susciter la couleur, d’après les conseils de Van Gogh Portrait de la Goulue 1902.

Kees Van Dogen : maître de la couleur.

Lors de l’exposition du Salon d’automne de 1905, le peintre expose deux toiles dont il exalte les couleurs tout en se libérant des contraintes plastiques. (Autoportrait 1905, Boxing Exhibition, 1905). Il est constamment en quête de nouvelles combinaisons entre les couleurs et incarne une sorte de génie chromatique chez les fauves. Van Dogen effectue plusieurs voyages en Égypte, au Maroc et en Espagne dans les années 1910 qui influencent son travail. Il effectue également des paysages dont les plus probant seront les marines.
L’artiste atténue quelque peu la puissance des couleurs qu’il applique (La femme au chapeau noir 1908) et se retranche dans une douceur de tons plus naturalistes (Le promenoir des Folies-Bergères 1907). Ce portraitiste était particulièrement convoité à l’époque, notamment lors des « années folles », qualifiées de « période cocktail » par Van Gogh, où l’artiste ne peignait plus que pour l’élite parisienne, les intellectuels comme les stars de cinéma, dont il exagérait les caractéristiques physiques et vestimentaires pour mettre en avant le rôle permanent dans lequel ils se trouvent. Dans ses portraits féminins, l’artiste représente de manière exagérée les yeux des femmes, vêtues de bijoux et de parures grandiloquentes (Madame Jasmy Alvin, 1925). Van Dogen à également peint des hommes comme Anatole France qui est l’un des plus notable. Il s’éteint en 1968 en ayant marqué et représenté tout une époque.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.