José De Ribera

peintre espagnol du XVIIème siècle, 1591-1652

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste José de Ribera

Peinture: 12.000-280.000€

Dessin: 400-170.000€

Estampe: 240-7.100€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de José de Ribera, nos experts s’en chargent.

José De Ribera, le peintre des familles royales

José « Jusepe » De Ribera, aussi appelé « lo Spagnoletto » en raison de sa petite taille, est né le 12 janvier 1591 près de Valence en Espagne. Issu d’une famille modeste, il part très vite vivre en Italie, à Rome d’abord puis à Naples. Il décède dans cette ville le 2 septembre 1652.

Au cours de sa carrière il peint pour plusieurs personnalités royales comme le duc D’Osuna, vice roi espagnol, ou encore le roi Philippe IV d’Espagne. Il devient également le peintre officiel du vice-roi de Naples. Très vite, il acquiert une grande renommée et se fait connaître dans plusieurs pays d’Europe.

José De Ribera, le peintre des ténèbres

Malgré le manque d’information concernant ses années de formation, il semble que José De Ribera ait été l’élève du peintre Francisco Ribalta, peintre précurseur du ténébrisme en Espagne. Il s’est également inspiré de la technique dite du « clair-osbcur » de Michelangelo De Caravage, célèbre peintre du début du XVIIème siècle.

Ainsi, son style de peinture s’affirme et rejoint celui de l’art baroque. Ses toiles se caractérisent par des couleurs sombres, foncées, dont le caractère dramatique est renforcé par un jeu de d’ombres et de lumières. Il réalise également de nombreux personnages, dont les corps et l’anatomie sont souvent très détaillés et amaigris.

A partir des années 1635 il abandonne progressivement le style ténébriste pour faire des peintures plus lumineuses. José De Ribeara s’inspire de l’école vénitienne pour abandonner le style ténébriste et privilégier des tableaux claires et des teintures vives. Aussi, son inspiration devient celle d’évènements ou de visions du quotidien, et les scènes et personnages traduisent d’avantage d’émotion positive que l’angoisse du ténébrisme.

Du ténébrisme à l’illumination de ses toiles

Pendant sa première période, dite ténébriste, José De Ribera s’inspire beaucoup de scènes bibliques et surtout de personnalités divines et prophétiques. On trouve ainsi des toiles représentants « Saint Jérôme » de 1613, ou encore « Saint Sébastien soigné par les Saintes Femmes » de 1621.

L’artiste peint également sur des thèmes mythologiques, qui inspireront un grand nombre de ses toiles. On le retrouve par exemple dans la toile « Silène ivre » de 1626, représentant Silène, nu, allongé avec une coupe de vin à la main, et entouré de personnages annonciateurs de la mort.

Pendant sa deuxième période, dite Vénitienne, José De Ribera adopte un style de peinture plus classique, et produit des oeuvres plus épurées et simples. Son personnage fétiche, Apollon, sera représenté dans de très nombreuses toiles. On le trouve ainsi dans « Le Martyre de Saint Philippe » de 1636, ou encore dans « Apollon écorchant Marsyas » de 1637.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.