Jean-Etienne Liotard

peintre suisse du XVIIIème siècle, 1702-1789

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Jean-Etienne Liotard 

Peinture: 20.000-4.400.000€

Dessin: 10.000-380.000€

Estampe: 700-8.400€

Miniature: 2.600-84.000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Jean-Etienne Liotard , nos experts s’en chargent.

Jean-Etienne Liotard, artiste suisse du XVIIIème siècle

Jean-Etienne Liotard est un peintre, dessinateur, pastelliste et graveur. Né en République de Genève, le 22 décembre 1702, il décède dans la même région le 12 juin 1789. Il a eu un frère jumeau, Jean-Michel, lui aussi artiste dessinateur et graveur. Tous deux se sont fait une renommée dans plusieurs pays, aussi bien en Europe qu’au Proche-Orient.

Un artiste voyageur au service du réalisme

Vers 1723, Jean-Etienne Liotard quitte Genève pour Paris. C’est dans cette ville qu’il s’initie à la peinture, et plus particulièrement à l’art du portrait. Elève de Benoit Audran le Jeune, il fait rapidement son entrée dans la haute société et commence à se faire connaître. Il se présente au concours de l’Académie royale de peinture et de sculpture, auquel il est refusé à deux reprises. Cependant, cela lui permet de rencontrer François Lemoyne, peintre actuel du roi Louis XV, et surtout le marquis de Puisieulx.

Jean-Etienne Liotard quitte ensuite la France pour l’Italie puis la Turquie. Au cours de ses voyages, il s’imprègne de la culture locale et du mode de vie propre à chaque région. Il adopte les coutumes vestimentaires turques, notamment la barbe et le turban, ce qui lui vaut rapidement le surnom de « peintre turc ». Après un bref retour à Paris, il continue ses voyages vers l’Angleterre. Et plus précisément à Londres, ville dans laquelle il s’initie à la peinture morte. Il figurera deux ans, de 1773 à 1774, à la « Royal Academy » de Londres.

C’est à la fin de l’année 1774 qu’il décide de retourner dans sa ville natale, Genève, avec sa famille. Il y écrit « Le traité de principes et des règles de la peinture » qui résume ses 50 ans de vie d’artiste et ses voyages. Notamment, sa philosophie dans la manière de peindre selon laquelle « la peinture doit être le miroir de la nature ».

Jean-Etienne Liotard, un artiste portraitiste et pastelliste

Bien qu’artiste accompli dans plusieurs domaines, telles que la gravure et la peinture sur verre, Jean-Etienne Liotard est surtout reconnu pour ses portraits réalisés à travers le monde. Nombre de ceux-ci, réalisés aux pastels, sont ceux de personnalités de son époque. Parmi elles, on retrouve le pape Clément XII, l’impératrice Marie-Antoinette, le philosophe jean-Jacques Rousseau, ou encore de nombreux membres de la cours royales.

En 1743, il dessine « La belle chocolatière ». Considérée comme l’un de ses chefs-d’œuvre, cette pastel représente une domestique, vêtue simplement et portant un plateau. Cette œuvre sera reproduite de nombreuses fois à compter de 1862.

En 1773, Jean-Etienne Liotard peint son autoportrait. Cette œuvre, également réalisée aux pastels, le représente dans sa tenue traditionnelle turque, à l’image du surnom d’artiste qui lui a été attribué.

La majorité de ses œuvres sont aujourd’hui exposées dans les musées de Londres, Paris, Amsterdam et Genève.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.