Jean-Auguste-Dominique Ingres

peintre français du XIXème siècle , 1780-1867

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de Jean-Auguste-Dominique Ingres

Peinture: 11000-1800000€

Dessin: 1000-680000€

Estampe: 90-55000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Jean-Auguste-Dominique Ingres, nos experts s’en chargent.

Les portraits et Rome.

Jean-Auguste-Dominique Ingres est un peintre français né le 29 aout 1780 à Montauban et mort le 14 janvier 1867 à Paris où il est enterré au cimetière du Père Lachaise.

Dominique Ingres, dont le père est le sculpteur Jean-Marie-Joseph Ingres, s’initie à l’art dès son plus jeune âge. Il s’inscrit à l’Académie de Toulouse en 1791 puis rejoint Paris en 1796 en tant qu’élève du peintre Jacques-Louis David. En 1801 il gagne le Prix de Rome avec son œuvre Les Ambassadeurs d’Agamemnon et en profite pour emménager dans l’ancien couvent des Capucines avec d’autres élèves de Jacques-Louis David ; Dominique Ingres peint, pendant cette période, principalement des portraits comme celui de son ami Pierre-François Bernier. Il se fiance avec son premier amour, Marie-Anne-Julie Forestier, en 1806 mais son départ en Italie met fin à leur romance. Dominique Ingres découvre les œuvres de Raphael et le mouvement du Quattrocento, qui marquent son style. Les années qui suivent sont les plus fertiles de sa carrière. Il maitrise son art et se perfectionne avec les paysages, les portraits, les dessins et les compositions historiques. Son séjour à Rome lui permet aussi de resauter et Dominique Ingres se lie d’amitié avec les représentants de l’administration impériale. Pourtant ses œuvres ne se vendant pas en France, Dominique Ingres reste vivre et travailler à Rome. En 1813, il se marie à Madeleine Chapelle dont il réalise plus de dix portraits dont le fameux Le Bain turc, réalisé en 1962, après le décès de Madeleine.

Retour en France et reconnaissance.

Dominique Ingres rencontre des difficultés économiques à la chute de Napoléon Ier. Il peint tout ce qu’on lui commande et se sert de ses relations italiennes pour trouver des mécènes, dont Charles Marcotte d’Argenteuil qui le reste jusqu’en 1864, à son décès. En 1820, Dominique Ingres quitte pour Rome pour s’installer à Florence jusqu’en 1824. Son œuvre Le Vœu de Louis XIII lui apporte le succès et la reconnaissance. Il est exposé au Salon de 1824 et devient directeur de l’Académie de France à Rome de 1835 à 1840. A la mort de Madeleine, Dominique Ingres épouse Delphine Ramel, la nièce de son mécène en 1852. Le couple achète une propriété dans la Loire à Meung-sur-Loire où le peintre passe tous ses étés. Il est élevé au grade de grand officier de la Légion d’honneur en novembre 1855 et ai appelé à faire partie du Sénat impérial à partir de mai 1862. Dominique Ingres est aussi violoniste et devient deuxième violon à l’Orchestre du Capitole de Toulouse, de là vient l’expression « avoir un violon d’Ingres ».

Principales œuvres :

La Grande Odalisque (1814)

L’Apothéose d’Homère (1827)

Le Bain Turc (1863)

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.