Jacques Majorelle

peintre français du XXème siècle, 1886-1962

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, prix et estimation de Jacques Majorelle

Peinture : 1.600-295.000€

Dessin : 3.700-310.000€

Estampe : 210-4.900€

Photographie : 130-6.500€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Jacques Majorelle, nos experts s’en chargent.

La formation artistique de Jacques Majorelle

Jacques Majorelle, fils du célèbre ébéniste Louis Majorelle, est un peintre orientaliste né le 7 mars 1886 à Nancy et mort le 14 octobre 1962 à Paris.

Il baigne depuis sa plus tendre enfance dans le milieu Art Nouveau de l’Ecole de Nancy que son père a participé à fonder avec Emile Gallé. En 1901, il est inscrit à l’École des beaux-arts de Nancy dans la section « Architecture et Décoration ». Mais désireux de devenir peintre, il part s’installer à Paris où il s’inscrit à l’Académie Julian et suit les cours des peintres Schommer et Royer.

Jacques Majorelle et le Maroc

Après avoir voyagé en Espagne et en Italie, il expose à la Société des Artistes Français de 1908. Obligé de vivre dans des climats chauds à cause d’une maladie pulmonaire, il se rend en Égypte en 1910 et y reste quatre ans. Démobilisé pendant la Première guerre mondiale en raison de sa santé fragile, il part s’installer au Maroc à Marrakech en 1917.

En 1918, il expose dans l’hôtel Excelsior de Casablanca où l’on peut voir sa vision première du pays. Il présente de grandes toiles montrant des villages et leurs kasbah, des citadelles d’architecture berbère stylisée et sobre.

Entre 1919 et 1930, Jacques Majorelle voyage à huit reprises à travers le Maroc. Il retranscrit dans ses toiles les scènes de villages ou de souks qu’il voit.

Le « Bleu Majorelle » de Jacques Majorelle

En 1923, Jacques Majorelle a acheté un terrain de près de 1,6 hectares rythmé par des peupliers. Il y fait construire une maison de style mauresque puis des ateliers au fur et à mesure qu’il étend son domaine (qui atteindra 4 hectares).

Il décore sa demeure en faisant réaliser des pièces d’artisanat, de maroquinerie ou d’ébénisterie. En 1927, il peint sa villa d’une couleur bleue à qui il donne son nom. Celle-ci est d’un bleu intense légèrement violacé et tend à inspirer douceur, relaxation et détente.

En 1931, Paul Sinoir réalise à sa demande une villa cubiste près de sa première maison. Il y installe son atelier dans lequel il travaille à de grands panneaux décoratifs.

Passionné de botanique, Majorelle entoure sa maison d’un jardin foisonnant qu’il ne cesse d’enrichir à l’aide de plantes venues du monde entier. Il parle de ce jardin comme d’ « une cathédrale de formes et de couleurs ». En 1947, le jardin est ouvert au public moyennant un droit d’entrée.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.