Jacques Lipchitz

sculpteur d'origine lituanienne du XXème siècle, 1891-1973

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Jacques Lipchitz

Sculpture: 1.180-720.000€

Dessin: 220-11.850€

Estampe: 40-940€

Peinture: 7.800-76.000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Jacques Lipchitz, nos experts s’en chargent.

Les débuts de Jacques Lipchitz

Jacques Lipchitz est un sculpteur né le 22 août 1891 en Lituanie et mort le 26 mai 1973 à Capri en Italie. Sous l’influence de son père, il étudie l’ingénierie mais poussé par sa mère, il part à Paris à l’âge de 18 ans pour suivre les cours de l’Ecole des Beaux-Arts avant de fréquenter l’Académie Julian.

Il est très vite attiré par l’avant-garde cubiste et ne tarde pas à rejoindre la communauté artistique de Montmartre et de Montparnasse où figurent des artistes tels que Juan Gris, Pablo Picasso ou Amedeo Modigliani.

Les sculptures cubistes de Jacques Lipchitz

Dans cet environnement, Lipchitz commence rapidement à créer des sculptures cubistes. En 1912, il expose au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts et au Salon d’Automne. Il organise sa première exposition personnelle à la Galerie « L’Effort Moderne » de Léonce Rosenberg en 1922.

A cette époque, Lipchitz décrit ses œuvres comme des « sculptures architecturales abstraites ». Il développe et compose l’idée d’une figure humaine à partir d’éléments sculpturaux abstraits faits de ligne, de plan et de volume. Cela signifie que malgré l’abstraction, le travail est basé sur la figure humaine.

Dans les années 20, il expérimente d’autres formes abstraites qu’il nomme « Les sculptures transparentes ». Il utilise le procédé de la cire perdue et donne à ses sculptures des formes naturelles débarrassées des structures anguleuses et contraintes de ses œuvres précédentes.

Plus tard, il développe un style plus dynamique révélé dans ses sculptures figurées et animalières en bronze.

La fuite de Jacques Lipchitz aux Etats-Unis

En 1924, Lipchitz est naturalisé français. Lors de l’occupation allemande durant la seconde guerre mondiale et la déportation des juifs dans les camps nazis, il doit quitter la France. Il échappe au régime nazi en se rendant aux Etats-Unis.

Il fait partie des 250 sculpteurs qui exposent lors de la Troisième Exposition Internationale de Sculpture qui se tient au Musée d’Art de Philadelphie en 1949.

En 1954, une rétrospective sur l’œuvre de Lipchitz est organisée au MoMA de New-York puis au Musée d’Art de Cleveland à Minneapolis.

En 1958 il devient citoyen américain et frôle la mort. Il guérit après avoir reçu la bénédiction d’un rabbin qui lui demande de renouer avec sa religion juive. Il s’installe à Capri et se rend régulièrement en Israël où il a obtenu des commandes importantes, notamment une sculpture colossale intitulée « Notre arbre de vie » qu’il n’aura pas le temps de terminer. Sa seconde épouse l’achève pour lui. Il est enterré à Jérusalem.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.