Henri Le Sidaner

peintre français du XXème siècle , 1862-1939

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Henri Le Sidaner

Peinture: 8500-1000000€

Dessin: 300-80000€

Estampe: 60-1700€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Henri Sidaner, nos experts s’en chargent.

Voyages et découverte de l’impressionnisme.

Henri Le Sidaner est un peintre post-impressionniste français né à l’Ile Maurice le 7 aout 1862 et mort le 16 juillet 1939 à Paris.

Il grandit à Dunkerque, après le décès de son père au cours d’une tempête dans La Manche, puis part étudier la peinture à Paris grâce à une bourse et est reçu à l’Ecole des Beaux-Arts. Il découvre l’impressionnisme d’Edouard Manet, et est subjugué et troublé. En 1884 il entre dans l’atelier du peintre Alexandre Cabanel, avec qui il reste en contact et qui le soutiend tout au long de sa carriere. Apres un séjour à Etaples où il rencontre le peintre Eugène Chigot mais où il travaille dans un isolement volontaire jusqu’en 1893, il décide de voyager.

Henri Le Sidanier part en Italie puis en Hollande où il peint des portraits de jeunes femmes, grâce à la bourse qu’il a remporté avec sa toile La Bénédiction de la mer. L’œuvre se trouve actuellement au musée des beaux-arts et d’archéologie de Chalons-en-Champagne.

Apres son retour en France, il déménage à Paris et expose dans plusieurs galeries de 1895 à 1900. Le Salon des artistes français expose ses toiles de jeunes bergères dans les paysages du Nord en 1887. Ses amis les plus proches sont les peintres Ernest Laurent, Henri Duhem et Henri Martin avec qui il échange sur l’art et la société

La reconnaissance et Gerberoy.

Dès 1900 Henri Le Sidaner se dédie à une peinture plus intimiste de paysages comme des jardins déserts et des campagnes solitaires. La figure humaine a disparue de ses œuvres, laissant place à la nature silencieuse et paisible. Grace à ses nombreux voyages, son inspiration s’étend vers un art plus décoratif et plus religieux.

En 1904, conseillé par Auguste Rodin, il se rend sur la place forte de Beauvaisis et il y achete une propriété située à Gerberoy, les chefs d œuvres s’y enchaineront. Apres avoir restauré la maison, il crée ses jardins réputés ou il recevra ses amis comme Claude Monet et Henri et Marie Duhem. C’est de Gerberoy que vont naitre les motifs d’intérieur, les tables de jardins ou encore les crépuscules. Henri Le Sidaner s’essaye à représenter le temps qui s’arrete.

La reine Astrid de Suède inaugure la rétrospective d’Henri Le Sidanier à Bruxelles en 1931.

Œuvres principales

Nocturne au clair de lune à Cherbourg (1934)

La Bénédiction de la mer (1891)

L’Autel des Orphelines (1892)

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.