Hans Arp

peintre et sculpture français du XXème siècle, 1886-1966

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Hans Arp 

Peinture: 1.600-1.600.000€

Sculpture: 1.500-4.300.000€

Dessin: 800-30.000€

Estampe: 100-6.500€

Tapisserie: 1.100-7.200€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre d’Hans Arp, nos experts s’en chargent.

Les débuts de Hans Arp

Hans Arp également connu sous le nom de Jean Arp est le fils d’un père allemand et d’une mère alsacienne. Il naît à Strasbourg le 16 septembre 1886 et meurt en Suisse à Bâle le 7 juin 1966. Il étudie les arts décoratifs à l’Académie de Weimar puis à l’Académie Julian à Paris. Il s’installe en Suisse en 1909 et y rencontre Paul Klee. Il s’intéresse également à la poésie et montre une attirance très forte pour le romantisme allemand.

En parallèle il participe à des expositions comme celle du Blaue Reiter en 1912 à Munich, un groupe d’artistes expressionnistes formé à Munich. Il rencontre Kandinsky. Il cherche déjà à s’émanciper des normes artistiques.

Hans Arp, un artiste tourné vers le surréalisme

Lorsque la première guerre mondiale est déclarée, il retourne à Zurich et y expose ses premières œuvres abstraites. En 1915, ses peintures montrent des éléments rectilignes qui se croisent et vont jusqu’à former différents plans chromatiques.

Entre 1916 et 1919 il fait partie des artistes fondateurs du mouvement Dada, un groupe de surréalistes menés par André Breton dans lequel il peut expérimenter et s’essayer à la gravure sur bois. Aux côtés de ce groupe, il participe à plusieurs initiatives dadaïstes qui se tiennent notamment à Cologne et à Berlin. La première exposition surréaliste se tient à Paris en 1925 et Hans Arp y participe. Il rencontre celle qui sera sa femme, Sophie Taeuber, peintre de profession, avec qui il entretient une étroite collaboration artistique. L’année suivante il adopte la nationalité française.

Entre 1926 et 1928, il participe avec sa femme et l’architecte Theo Van Doesburg à la décoration de l’Aubette à Strasbourg, un café dansant qui constitue l’une des réalisations les plus significatives de l’art abstrait. Il collabore à la même époque à la revue De Stijl fondée par Van Doesburg en 1917.

Hans Arp, un artiste d’influence

Au début des années 30, il rejoint le mouvement Abstraction-Création fondé en 1931 par Auguste Herbin, Jean Hélion et Georges Vantongerloo en réaction au puissant groupe des surréalistes. Il développe au sein de ce groupe une sculpture organique en ronde-bosse parfaitement illustrée par Animal de rêve qu’il réalise en 1947. Il accorde à la forme ronde une place prépondérante.

Hans Arp attache une importance particulière au hasard. Pour ses collages par exemple, il laisse tomber sur la toile les éléments qui viennent se fixer de manière spontanée.  

Lors de l’invasion allemande, le couple fuit la France pour Zurich. Durant le trajet, sa femme décède d’asphyxie. A la suite de cette mort brutale et une fois revenu en France, Hans Arp s’enferme dans la peinture, l’écriture, le collage et la sculpture.

En 1954, il reçoit le grand prix de la sculpture de la Biennale de Venise et en 1960 la Légion d’Honneur pour l’ensemble de son œuvre.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.