Gustave Miklos

peintre et sculpteur hongrois du XXème siècle, 1888-1967

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Gustave Miklos 

Sculpture: 500-700.000€

Dessin: 300-85.000€

Peinture: 820-150.000€

Luminaire: 380-800€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Gustave Miklos nos experts s’en chargent.

La formation de Gustave Miklos

Gustave Miklos est un sculpteur, peintre, illustrateur et designer né à Budapest le 30 juin 1888 et mort en France en 1967. Ses professeurs remarquent rapidement son talent artistique et persuadent ses parents de le pousser plus loin. De 1904 à 1906, Gustave étudie à l’Ecole Royale d’art et d’artisanat de Hongrie.

Il se rend à Paris en 1909 et s’établit à Montparnasse dans la cité d’artistes de La Ruche. Peu de temps après, Miklos expose au Salon d’Automne et au Salon des Indépendants. Il s’associe avec des artistes tels que Csaky, Archipenko et Léger qui sont à la pointe de l’avant-garde parisienne.

Gustave Miklos, un artiste cubiste

Miklos fréquente l’Académie de La Palette où il étudie la technique cubiste. Il suit les cours d’Henri le Fauconnier et rentre par la suite dans l’atelier de Jean Metzinger.

Il participe à « l’Exposition du cubisme et des images futuristes » à Pittsburgh en 1913 et expose notamment aux côtés d’Albert Gleizes, Jacques Villon et Fernand Léger. L’événement passe par plusieurs grandes villes américaines.

Fin juillet 1914, il participe aux côtés de Ricciotto Canudo, Joseph Csaky, Blaise Cendrars et Jean-Lambert Rucki à un appel à des artistes étrangers. Sous le pseudonyme de « Rameau », Miklos est mobilisé dans l’armée française d’Orient. Durant la guerre, il est affecté en Tunisie et en Grèce où il découvre une intense palette de couleurs et une richesse ornementale qui affectent par la suite toutes ses créations artistiques.

En février 1919, il présente son travail à l’Exposition des artistes d’Orient qui se tient à Athènes. Il retourne à Paris au printemps et développe ses compétences techniques dans un atelier de laque. Son intérêt se tourne ensuite vers le métal, l’émaillage et le cristal de roche. Durant cette période il dévolue principalement son temps à la sculpture, un medium grâce auquel son style devient moins compliqué, puriste, et emprunt d’éléments mystérieux.

La renommée de Gustave Miklos

En 1921, sur l’initiative du marchand d’art Leonce Rosenberg, trois ventes aux enchères sont organisées sur deux jours. Beaucoup d’œuvres cubistes y sont vendues parmi lesquelles figurent cinq créations de Miklos. Il expose à la galerie « L’Effort Moderne » de Rosenberg en 1923.

En 1927, Joseph Czaky, Jacques Lipchitz et Louis Marcoussins collaborent avec Miklos à la décoration du studio du grand couturier français Jacques Doucet, rue Saint-James à Neuilly. Doucet avait repéré le travail de Miklos lors du Salon des Indépendants et était également un grand collectionneur de peintures post-impressionnistes et cubistes.

A compter de 1935, Miklos réalise des œuvres plus monumentales et allégoriques. En 1937, il participe à L’Exposition Internationale des Ars Décoratifs. Pendant la guerre, il est réquisitionné pour enseigner le dessin d’art à Oyonnax, une petite ville du Jura dans laquelle il termine sa vie.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.