Frederic Edwin Church

peintre américain du XIXème siècle, 1826-1900

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Frederic Edwin Church

Peinture: 230.000-1.200.000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Frederic Edwin Church, nos experts s’en chargent.

Un sens du détail et de la lumière hors-pair.

Church Frederic Edwin est un peintre américain dont l’ œuvre présente une sorte d’apothéose du mouvement romantique. Son domaine de prédilection dans les sujets qu’il peint est le paysage. Il fût l’élève de Thomas Cole, l’un des plus important représentant du romantisme américain et fondateur de l’Hudson River School, de 1844 à 1846. C’est part son enseignement qu’Edwin peint des paysages. Dans un premier temps, il commence par recopier sa méthode de représentation de monumentaux paysages dramatisés. Cependant, alors que la plus par des élevés de l’Hudson School se contentent de reproduit les méthodes de Cole, avec des règles fixes de composition du paysage, Church parvient à renouveler son mode de représentation par une analyse de la nature aussi précise qu’objective. C’est cette observation qui le pousse, vers 1890 à entreprendre un voyage à travers le territoire américain afin de pouvoir affiner son étude des motifs qui composent sa peinture. Le peintre se concentre tout particulièrement sur le travail de la lumière qu’il reporte dans ses œuvres de manière quasi-photographique. L’on peut apparenter son travail à celui d’Asher B. Durand, peintre américain contemporain de Church, dans le sens ou ce dernier avait également utilisé ses études pour composer d’immenses paysages.

Church et les « luministes ».  

Church fait partie d’une jeune tradition d’artistes qui ne se contente plus « d’idéaliser » les paysages qu’ils peignent, comme l’ont toujours voulut les techniques du paysage classique. Il se rapproche bien d’avantage du groupe des « luministes » américains, qui se focalisent sur l’hyperréalisme de la lumière de leur toile, ce qui relève l’intensité des détails représentés (crépuscule sur une étendue sauvage

Artiste romantique

L’attrait pour le sublime qu’inspire la nature à Church pousse ce dernier à représenter une multitude de montagnes, glaciers, forêts vierges, chutes d’eau (Le Niagara 1857, le cœur des Andes, 1859) rejoignant ainsi le large répertoire du grand romantisme européen avec Caspard David Freidrich ou encore Turner. Leur pouvoir de suggestion est le même, le symbolisme que comportent les toiles est toujours aussi élémentaire et puissant. A cette période, l’expression du romantisme dans les toiles d’artistes européens est dérisoire, il s’exprime en revanche bien davantage à travers une œuvre comme celle de Church dont Baudelaire, à propos du rêve, dans le Salon de 1859, qu’il était regrettable que l’imagination déserte le paysage, et évoquait de façon nostalgique « le paysage romantique et même le paysage romanesque. »

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.