François Barois

sculpteur français du XVII-XVIIIème siècle, 1656-1726

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, prix et estimation de l’artiste François Barois 

Sculpture : 60.000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de François Barois, nos experts s’en chargent.

Les débuts de François Barois

François Barois est un sculpteur français né en 1656 et mort en 1726 à Paris.

En 1682, Barois tente le prix de Rome en présentant sa sculpture de Caïn bâtissant la ville d’Enoch mais échoue pour le premier prix contre le sculpteur Nicolas Coustou de deux ans son cadet.

L’année suivante, il part pour Rome et y reste trois années. A la Villa Médicis, il réalise une copie de la Vénus Callipyge qui se trouve dans la collection Farnèse. Un temps conservée aux châteaux de Versailles puis de Marly, elle se trouve aujourd’hui au musée du Louvre. Alors que Barois avait décidé de respecter la Vénus Farnèse en la représentant nue, le sculpteur Jean-Thierry a ultérieurement rajouté une large draperie pour ne pas choquer les mœurs.

François Barois, un sculpteur à l’Académie

En 1700, le sculpteur est reçu à l’Académie royale de peinture et de sculpture grâce à sa Cléopâtre mourant où l’on peut admirer une reine d’Égypte à la douleur extatique, à demi étendue, ses riches habits glissant de ses épaules et découvrant ainsi sa poitrine. Il réalise un travail admirable du drapé que l’on croirait véritable.

Avec cette sculpture, François Barois initie un mouvement de morceaux de réception en ronde-bosse, l’Académie préférant cette technique au bas-relief qui devient désuet.

La brillante carrière officielle de François Barois

Après avoir été reçu à l’Académie, sa carrière est lancée. Il réalise peu de temps après un bas-relief en marbre de la Déploration du Christ conservé au Louvre où l’on peut encore une fois admirer des drapés d’un réalisme frappant.

En 1702, le sculpteur est nommé professeur adjoint à l’Académie puis professeur en 1706.

De 1706 à 1709, Barois sculpte la déesse des fruits, Pomone, qui est l’épouse de Vertumne, le dieu champêtre. Celle-ci est destinée à la fontaine rustique du château de Marly. Elle est aujourd’hui conservée au musée du Louvre.

Il est également appelé pour décorer les jardins de Versailles et de Trianon. Il réalise alors les termes de Pomone et de Vertumne, qui sont des bustes terminés par des gaines, ainsi qu’une sculpture représentant La Foi et destinée au toit de la chapelle royale.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.