Fra Angelico

peintre italien du XVème siècle, 1395-1455

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Fra Angelico

Peinture: 445.000-2.500.000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Fra Angelico, nos experts s’en chargent.

Fra Angelico, un peintre innovant

Guido di Pietro (de son nom religieux Fra Angelico) est un peintre du mouvement Quattrocento. Il est connu par ses contemporains sous le nom de Giovanni Fra Giovanni da Fiesole ou encore Giovanni Fra Angelico (frère Giovanni l’angélique). Il est né vers 1400 à Vicchio di Mugello en Italie et est mort en février 1455 à Rome. Le 3 octobre 1982, il est canoniquement béatifié par le pape Jean-Paul II avec le nom de Bienheureux Jean de Fiesole et est proclamé patron des artistes en 1984.

Religion et peinture.

En 1417, Fra Angelico entre en tant que peintre laïc dans la confrérie San Niccolo di Bari à Florence, sous l’ordre des Dominicains observant qui vivent dans la pauvreté absolu jusqu’en 1423. Pendant ces années, avec son frère Benedetto, au couvent Saint-Dominique, il monte un atelier d’enluminure.  En 1418, Fra Angelico peint la décoration d’un autel pour la chapelle Gherardini à Florence. En 1424 il est nommé « frère Jean des frères de Saint-Dominique de Fiesole » (fra signifiant frère en italien). C’est après sa mort qu’il est appelé Beato Angelico en Italie. En 1925, il réalise le Tryptique de saint Pierre martyr pour les sœurs de Saint-Pierre-Martyr. Deux ans plus tard, Fra Angelico est ordonné prêtre. De 1428 à 1430, il peint une des trois compositions réalisées pour l’autel de l’église de Saint-Dominique à Fiesole : la Pala di Fiesole. En 1430, il peint l’Annonciation (musée du Prado) ainsi que cinq histoires de la Vie de la Vierge, on peut y retrouver des techniques inspirées de la technique du peintre Masaccio. On voit dans l’œuvre de Fra Angelico l’utilisation d’une lumière diaphane qui permet d’unifier l’image.

Reconnaissance et commandes célèbres.

Ayant étudié auprès de Lorenzo Monaco, on reconnaît son empreinte dans l’œuvre Le Jugement dernier (actuellement au musée national de San Marco) que Fra Angelico réalise entre 1430 et 1433. La corporation des Tisseurs de lin de Florence confie au peintre la réalisation d’un ensemble de peintures pour le Tabernacolo dei Linaioli. Entre 1934 et 1935 il utilise la technique de tempera sur bois pour réaliser L’imposition du nom à saint Jean-Baptiste. Le banquier Cosme de Médicis (fondateur de la dynastie des Médicis) fait appel au service de Fra Angelico pour décorer le couvent San Marco en 1440. Il est convoqué à Rome cinq ans plus tard par le pape Eugène IV et peint la Cappella Del Sacramento, détruite des années par le pape Paul III. Fra Angelico se rend en 1447 à Orvieto avec son élève Benozzo Gozzoli afin de peindre la nouvelle chapelle de la cathédrale de la ville italienne. Les dernières fresques seront terminées par Luca Signorelli. Fra Angelico rentre à Florence en 1450 et est nommé prieur du couvent de San Marco. La même année il est nommé archiprêtre de Florence. Il y réalise la décoration des portes de l’Armoire des ex-voto d’argent de la Santissima Annunziata avec ses élèves. Fra Angelico retourne à Rome pour peindre la chapelle de Nicolas V et y meurt en 1455.

Principales œuvres :

Le Couronnement (1435)

Pala di San Marco (1443)

Annunciatory Angel (1455)

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.