Fernand Léger

peintre français du XXème siècle , 1881-1955

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Fernand Léger

Peinture: 77000-53000000€

Estampe: 60-14000€

Dessin: 2600-200000€

Sculpture: 5000-30000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Fernand Léger, nos experts s’en chargent.

Les débuts de Fernand Léger 

Fernand Léger est un célèbre artiste peintre, née en 1881 à Argentan d’un père éleveur de bovins et d’une mère extrêmement pieuse. Il suit, dans un premier temps, une formation d’architecte dans un cabinet de Caen puis part s’installer à Paris en 1900 où il fréquente les ateliers de Jean Léon Gérome et Gabriel Ferrier. Léger réalise, dans un premier temps, des toiles impressionnistes qu’il expose au salon d’automne. Il découvre ensuite le cubisme, grâce, notamment, à une exposition du galeriste Henry Kanhweiler qui fait la par belle aux artistes cubistes Pablo Picasso et George Braque. Léger devient lui même un piliers de cette avant-garde qu’il développe avec sa théorie des contrastes, opposant lignes droites et lignes courbes, surfaces plates et surfaces modelées… qu’il approfondit jusqu’en 1923.

Influence de la Grande Guerre et de la guerre commerciale.

Fernand Léger est enrôlé jusqu’en 1917, année de sa réformation. Il peint, lors d’une permissions en 1916, le soldat à la pipe,  témoignant des nouvelles influences liées à cette guerre de position. Ses travaux d’après 1918 ne constituent pas une apologie de l’industrie moderne puisque Léger se trouve tout a fait conscient de la violence de cette dernière. Néanmoins, il reconnaît aux machines une beauté intrinsèque et la concurrence quantitative qu’elle peuvent instaurer par rapport au niveau de production des artistes. Il peint sur le monde du travail des toiles comme Le typographe (1919) ou encore Le mécanicien (1918-1920) et s’inspire des illustrations publicitaires aux couleurs vives qu’il retranscrit dans La ville 1919.

Léger réalise également un film en 1924, Ballet mécanique qu’il monte, sans scénario, comme succession de différents plans, constituant ainsi un objet visuelle et non narratif. La prolifération des objets liés à la production en série l’influence également, phénomène visible dans composition aux quatre chapeaux (1927).

Le peintre anticipe même la hiérarchie des images avec La Joconde aux clés (1930), entre art et pop-culture, que les avants-gardes, après la Seconde Guerre Mondiale, exploitent bien plus largement.  

C’est également autour des années 1930 que l’artiste s’intéresse à une iconographie plus triviale : Léger se met à peindre de vieux vêtements usées : gants, pantalons… mais s’attarde également sur des objets d’origine organique comme les feuilles ou les pierres. La nature semble ainsi reprendre le pas sur la machine.  

Vient la représentation du corps, souvent sportif, athlétique puis une période américaine forcée par un exil forcé de 1940 à 1946 ou Léger représente des corps flottants, colorés et d’apparence légère, très éloignés de la réalité liée à la Seconde Guerre Mondiale.

En 1950, il soutient le parti communiste et peint l’une de ses œuvres les plus importantes, Les constructeurs, exposée par la Maison de la Pensée Française l’année suivante.

Fernand Léger décède à Gif-sur-Yvette le 17 août 1955.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.