Erol Akyavas

peintre truc du XXème siècle , 1932-1999

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, prix et estimation de l’artiste Erol Akyavas

Peinture : 4.200-465.400€

Dessin : 890-33.300€

Estampe : 1.200-4.600€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre d’Erol Akyavas, nos experts s’en chargent.

Erol Akyavas, entre tradition et modernité

Erol Akyavas est un artiste Turque né à Ankara. C’est en ayant voyagé et vécu à l’étrangé qu’il à découvert ce qui allait devenir le thème central de son œuvre. Fasciné par son héritage culturel et les traditions de sa terre natale, il y mêle une esthétique moderne, utilisant des références visuelles provenant de l’art occidental et Islamique. Erol Akyavas essaie de reproduire et de réanimer l’imagerie coutumière, de l’adapter aux usages contemporains de l’image en produisant comme des pièces synonymes entres elles et s’adressant a des problématiques universelle telles que l’Histoire, la religion, les croyances ou encore la notion du temps.

Des styles différents, un espace toujours construit.

Son œuvre se segmente en plusieurs étapes dans sa carrière artistique. Il commence avec de la pure abstraction géométrique, puis il explore la calligraphie arabe, introduisant un peu plus tard des fragments d’icônes et d’architectures : incluant des murs de forteresses et plusieurs styles d’édifices. Sa fascination à représenter un espace construit peut être attribuée à sa formation professionnelle d’architecte, ce qui se remarque d’autant plus dans les œuvres produites à la fin de sa carrière.

Karbala

L’un des tableau incarnant son travail est Karbala. Il commémore dans cette toile un moment charnière pour la foi islamique. Il raconte dans ce tableau la bataille entre le calife Ummayad Yazid et le petit fils du Prophète Muhammad Imam Hussain. Cette guerre eu lieu afin de définir qui des deux aurait le pouvoir sur la population croyante. On peu voir dans le tableau le clan de l’Imam Hussain composé de soixante-douze hommes dans le désert de Karbala, incarnés par les bédouins,  puis rejoint par une grande armée envoyée par Yazid. Cette bataille est représentée par une multitude de flèches s’entrecroisant. Le symbole répété de l’épée représente Hussein se reposant totalement sur la force de cette dernière. De cette confrontation résulte un massacre ou lui, sa famille et les personnes qui croyaient en lui furent toutes tuées puis mutilées. Depuis cet évènement, les sunnites et chiites considèrent le dixième jour du mois du Muharram comme « Ashura », donc comme un jour de recueillement et de commémoration de cette bataille. Cette histoire à ajouté un élément passionnel et essentiel à la tradition chiite, un peu comme la révérence chrétienne envers la passion du Christ sur sa croix. Hussain représente un martyre pour les chiites de la résistance face à l’oppression, tandis que Yazid est devenu à leurs yeux l’incarnation de la persécution.

Erol Akyavas utilise des symboles historiques afin d’emmener la signification au-delà des restrictions conceptuelles, faisant en sorte que ses tableaux renvoient à une signification plus élevée et représentative des mondes mystiques et naturels.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.