Emile Nolde

peintre allemand du XXème siècle, 1867-1956

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Emile Nolde

Peinture: 120000-3700000€

Estampe: 150-18000€

Dessin: 20000-2200000€

Sculpture: 4000-18000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Emile Hansen, nos experts s’en chargent.

Emile Hansen…

Emile Hansen, plus connu son le nom d’Emil Nolde, naît le 7 août 1867 dans un village allemand près de Tondem, territoire devenu danois après la Première Guerre Mondiale. C’est après son mariage avec l’actrice danoise Ada Vilstrup en 1902 qu’il décide de changer d’identité et vivre pleinement sa carrière d’artiste. Issu d’un milieu rurale et protestant, la lecture de la Bible fait partie des activités récurrentes de son existence.

Après son, apprentissage en ébénisterie et ses études d’arts appliqués à Munich et à Carlsruhe en 1988-1989, il travail en tant qu’enseignant de 1891 à 1898 au musée de l’industrie et de l’Artisanat en Suisse. C’est à cette période qu’il effectue son premier tableau.

… A l’écart de la mouvance impressionniste

L’artiste s’installe 9 mois a Paris afin de s’imprégner des artistes de l’avant garde, et plus particulièrement Manet, avant de retourner dans son pays natal et de peindre ses sujets de prédilection : la mer la terre et le ciel. En 1906, lors d’une exposition à la galerie Arnlod de Dresde, le travail de Nolde impressionne l’un des membres fondateurs du groupe Die Brucke Karl Schmidt-Rottluff qu’il rejoind seulement pour six moins, finalement convaincu que seul un état de parfaite solitude lui permet d’accomplir son œuvre.

Entre 1909 et 1912 Nolde travail son style, s’éloignant de l’émergence de l’impressionnisme et puisant son inspiration dans les mythes et les figures du christianisme : La mise au tombeau (1915),  La danse autour du veau d’or (1910), mais aussi des représentations plus urbaines en pratiquants des techniques très diverses : l’aquarelle, l’eau forte…

Connivence nazi et repentance

L’artiste, visite l’Europe, l’Italie et la Belgique notamment, et se prend de passion pour les peintres français, hollandais, italiens. Il est également l’un des premiers à s’intéresser aux productions issues des peuples dits « exotiques ». Il participe à cet égard, à une expédition coloniale en nouvelle Guinée de 1913 à 1914 lors de laquelle il ramène des dizaines de tableaux (Figures et masques 1913) ainsi que de nombreuses aquarelles. Cette expérience à une grande influence sur le spirituel dans sa peinture. Il se considère malgré cela comme un peintre du nord, non pas « cosmopolite ». Il va même jusqu’à soutenir le régime nazi en 1933 et s’offrir l’admiration de Goebbels, l’un des principaux bras droits d’Hitler.

Malgré cela, Nolde se trouve être accroché lors de l’exposition « l’art dégénéré » de 1937 à Munich dont un des ses plus célèbres peintures issues de la séries des masque de 1920 est qualifiée de « symptomatique » de cette dégénérescence : Masque IV (1920). Il lui est interdit d’avoir une quelconque pratique artistique en 1941.

Il s’y livre tout de même et peint jusque 1915 des toiles représentant des fleurs afin de ne pas prendre trop de risques et poursuit ses recherches chromatiques. Après la chute du régime, Nolde regrette d’avoir sympathisé avec le régime et retrouve sa peinture d’inspiration mystique d’avant 1933 qu’il conserve jusqu’à sa mort le 13 avril 1956.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.