Qishang Dong

peintre chinois du XVI-XVIIème siècle, 1555-1636

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Dong Qichang

Dessin: 2600-100000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Dong Qichang, nos experts s’en chargent.

Enfance et vie houleuse.

Dong Qichang est un calligraphe, peintre et critique d’art à la fin de la période Ming. Il est né en 1555 et est mort en 1636. Etant critique, il a une énorme influence sur la peinture lettrée aussi bien en Chine qu’au Japon.

Dong Qichang est le fils d’un professeur et est un enfant précoce. A 12 ans, il passe et réussit l’examen du service civil et obtient une place à l’école du gouvernement, mais sa mauvaise maîtrise de la calligraphie ne le fait pas arriver premier à l’examen du service impérial. Dong Qichang ne se décourage pas et travaille sur sa calligraphie jusqu’à grimper tous les échelons jusqu’au plus haut grade au sein du gouvernement, à l’age de 35 ans. Toutefois en 1605 il doit se retirer temporairement suite à une manifestation  de candidats. De même, après avoir battu une femme lui faisant des reproches, sa maison se fait incendier par la foule. Il a laissé le souvenir d’un être arriviste, radin et malhonnête. Il est même dit qu’il a modifié sa biographie, se dotant d’ancêtre célèbres pour cacher ses origines modestes. On peut reconnaître son caractère hautain dans ses peintures qui ne sont pas destinées à tous mais à un certain cercle de cultivés et de lettrés parmi la population adepte de l’art.

Nouvelle perception de l’art et nouveaux codes.

Dong Qichang reprend les codes traditionnelles des maîtres de la dynastie Yuan mais cherche à privilégier l’expressivité à la ressemblance, sans pour autant tombé dans l’abstrait. De même, le critique ne juge pas les œuvres sur leur histoire mais sur des critères qu’il va chercher chez les moines bouddhistes. Il soutient beaucoup d’artistes qui ont été bénéfique à la réputation de la ville de Suzhou comme le prfesseur Qiu Ying ainsi que le collectionneur Wen Zhengming.

Dong Qichang écarte le romantisme des Song du Sud et de leurs descendants comme Dai Jin et l’école du Zhe, qui ne se fait une place qu’hors des frontières chinoises. Il ne met en avant dans ses critiques que l’école dite du Sud où on retrouve des peintres tels que Dong Yuan, Juran des Cinq Dynasties et les quatre grands maîtres Yuan : Huang Gongwang, Wu Zhen, Ni Zan et Wang Meng durant la période Ming et Qing.

Principales œuvres Dong Qichang

Wanluan Thatched Hall (1597)

Mountain Landscape (1617)

Steep Mountains and Silent Waters (1632)

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.