David Smith

peintre et sculpteur américain du XXème siècle, 1906-1965

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste David Smith 

Peinture: 8.000-840.000€

Sculpture: 58.000-7.000.000€

Dessin: 7.000-49.000€

Estampe: 1.800-23.900€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de David Smith, nos experts s’en chargent.

La formation de David Smith 

Smith est un artiste américain né dans l’Idiana, aux états unis, en 1906. Il étudie dans l’atelier de Jan Matulka à l’Art Students League. Il commence par la peinture et ne sculpte qu’en 1930. Il commence, dans un premier temps, par fixer des objets sur la toile, devenant ainsi le piédestal de ses constructions réalisées à partir de bois, de corail et de fils de fer ( construction untitles 1932) qu’il lui arrive également de peindre. Ce mélange entre peinture et sculpture rend la démarche de l’artiste ambiguë à saisir. En réalité, ses œuvres, que l’on ne lit que d’un seul coté, retranscrivent l’image du tableau en trois dimensions.

Le dessin a une place importante de le travail de Smith. Même s’il ne l’intègre pas directement dans ses œuvres, il lui permet néanmoins de laisser libre cours à son imagination. Il dessine parfois à même le sol avant de poser des morceaux de métal qu’il assemble entre eux. Par ailleurs, il réalise sa première série de sculptures, Agricola Head, en 1933 qui se rapproche du style cubique de Picasso. Smith est initié à ce style ainsi qu’au constructivisme et reste sous l’influence des courants européens jusqu’à la fin des année 1940. Plus tardivement, d’autres influences se mêlent à son style : le surréalisme par le travail de Giacometti et Miro (Interior 1937, interior for exterior 1939.

Renouvellement de la sculpture

Smith réinvente la notion de sculpture en y introduisant de la transparence, rendant ainsi l’œuvre moins massive en apparence. Dans l’élaboration des ses sculptures, Smith accorde autant d’importante à la masse qu’a l’espace vacant Aerial Construction 1936. Dans les années 1940, l’artiste fait de la résonance entre la sculpture (qu’il peint) devient récurrente widow’s Lament, 1942.

Graphisme spatial

Smith reçoit une prestigieuse bourse d’étude en 1950 de la part de la fondation Guggenheim, ce qui lui permet de se consacrer totalement à sa production Libéré de l’influence des maîtres européens, adoptant un style et un langage graphique et linéaire (Blackburn 1950. Il créer ainsi un « graphisme spatial » au sein duquel il insert un jeu de formes lyriques et métamorphiques.Il se laisse impacter par la nature au sein de laquelle il travail – son atelier à Bolton se situe à coté de la chaîne montagneuse Adirondack.

La dernière décennie de Smith fur particulièrement productive. C’est a cette période qu’il produit ses trois grandes séries : Voltri, série de sculpture qu’il créer en Italie composée de figures anthropomorphiques. Contrairement à son habitude, il ne peint pas ces sculptures et laisse s’y installer la couleur de la rouille.

La série des Zig réalisée en 1961 (abreviation de ziggurat) aborde la géométrie. Référant au cubisme de ses débuts.

La dernière série, cubi, réalisée de 1961 à 1965, dérivée du cubisme elle aussi, dresse dans le ciel d’immenses sculptures parallélépipédiques s’équilibrant par le jeu des volumes.

Son travail à ouvert la voix à toute une génération d’artistes tels que Donald Judd on Robert Morris.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.