Jin Dai

peintre chinois du XVème siècle, 1388-1462

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Dai Jin

Dessin: 250-1700000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Dai Jin, nos experts s’en chargent.

Intrigues de la cour.

Dai Jin est un peintre de la dynastie des Ming, né vers 1388 et mort en 1462.

Enfant, Dai Jin est un artisan-orfèvre avant de devenir peintre. Durant la période Xuande, il est invité pour servir au palais comme peintre de la cour, mais les autres peintres sont rapidement jaloux et cherchent à l’évincer. En effet, le jeune Dai Jin est un prodige de la peinture mais ne connaît pas les codes de la cour impériale. Il se fait l’ennemi du peintre paysagiste Xie Huan, qui a les faveurs de l’empereur Xuanzong, et qui réussit à le chasser de la cour. Dai Jin peint un pécheur au bord de la rivière, portant un manteau rouge, qui déclenche les admirations de la cour, mais le rivale Xie Huan fait remarquer que seule la famille impériale a le droit de porter la couleur rouge, pas un simple pécheur, insinuant que c’est un signe de rébellion. Dai Jin est interdit d’exposer ses toiles à la cour et décide donc de repartir dans sa région natale. Son rejet de la cour provoque la sympathie et l’appréciation de la population et ses peintures obtiennent vite une grande renommée. Il est dit que ses œuvres sont les meilleurs de la dynastie et il peut vivre de ses ventes.

Indépendance et l’Ecole de Zhe.

La reconnaissance du talent de Dai Jin ne vient pas de sa superbe technique mais aussi aux nombreux sujets qu’il peint : les paysages, les personnages, la végétation et les oiseaux. Il a laissé un important héritage à l’art de la peinture chinoise. Ses portraits représentent principalement des religieux bouddhistes et taoïstes, ainsi que la vie isolée des moines et autres hommes de vertu. Il reste très peu des œuvres fleurs-et-oiseaux de Dai Jin. Dai Jin est le principal fondateur de l’école paysagiste de Zhejiang et il infuse une énergie nouvelle avec l’aide se ses enfants dans l’art traditionnel chinois. Un nouvel ensemble de procédés et une esthétique différente qui rencontrent un succès considérable. Dai Jin inspire de nombreux imitateurs qui sont appelés peintres de l’Ecole de Zhe, pour Zhejiang, la région native de Dai Jin. Le critique le plus redoutable de l’époque, Dong Qichang dit de lui : « Dans l’histoire de la peinture de cette dynastie, Dai Jin se détache de façon marquante. »

Principales œuvres de Dai Jin

Montagnes verdoyantes au printemps (1449)

Vieux pins à flanc de montagne avec un lettré et son serviteur (1445)

Lettrés dans un pavillon sous les pins près d’une rivière (1446)

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.