Claude Le Lorrain

peintre français du XVIIème siècle, 1600-1682

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Claude Le Lorrain

Peinture: 6.000-5.700.000€

Dessin: 5.000-1.000.000€

Estampe: 25-3.600€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Claude Le Lorrain, nos experts s’en chargent.

La formation de Claude le Lorrain

Claude le Lorrain, de son vrai nom Claude Gellée, est un peintre et dessinateur né à Chamagne dans les Vosges en 1600 et mort à Rome le 23 novembre 1682.

Voyant qu’il n’est pas bon élève, ses parents le placent en apprentissage chez un pâtissier. Tous deux meurent lorsqu’il est âgé de 12 ans. A 14 ans, il suit un groupe de pâtissiers à Rome et y trouve du travail en tant que cuisinier dans la maison du peintre Agostino Tassi. De cette époque date une anecdote qui prêterait au Lorrain l’invention de la pâte feuilletée. A côté de ses travaux en cuisine, il assiste Tassi dans ses travaux de peinture. Frappé par le talent de son cuisinier, le peintre italien se lance dans son éducation artistique.

Entre 1617 et 1621, il effectue un séjour à Naples où il étudie le paysage auprès du peintre Goffredo Wals. Agé de 25 ans, il entreprend de longs voyages en France et en Suisse puis revient à Rome où il effectuera toute sa carrière.

Le succès fulgurant du Lorrain

En 1633, il est admis à l’Académie de Saint-Luc et reçoit ses premières commandes du pape Urbain VIII. Ses peintures représentent souvent des paysages imaginaires comme des ports qui invitent à l’évasion. L’architecture qu’il construit est d’un style néo-classique. Il soigne ses effets de lumière.  

Il commence à rencontrer le succès alors qu’il est âgé de 35 ans. Ses toiles sont très recherchées. Il compte parmi ses fidèles le pape et le roi Philippe IV d’Espagne. Ceci a comme conséquence la circulation de faux tableaux du peintre. On sait que Sébastien Bourdon s’amusait à copier son confrère. Le Lorrain n’entend pas se laisser faire et entreprend de tenir un livret dans lequel il liste tous les tableaux qu’il réalise, leur date de production et le nom de ses commanditaires. Il le tient jusqu’à sa mort. Cette pièce unique recensant près de 200 tableaux a été conservée et permet de connaître la production entière et quelquefois perdue du Lorrain.

Vers 1645, il s’oriente davantage vers des sujets mythologiques ou bibliques comme Le mariage d’Isaac et Rebecca qu’il réalise en 1648. Ces sujets ne sont en réalité qu’un prétexte à la représentation de paysages.

Le Lorrain et sa préoccupation de la lumière

A la fin de sa vie, il retourne à des sujets plus symboliques qui lui permettent de renouer avec son travail sur la lumière à qui il a toujours donné une importance et un soin particuliers. L’historien de l’art allemand du XVIIe siècle Joachim von Sandrart disait du Lorrain qu’il passait beaucoup de temps couché dans les champs pour tenter de retranscrire la lumière dans ses tableaux de la manière la plus vraie possible.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.