Camille Pissarro

peintre français du XIXème siècle , 1830-1903

Vous avez des questions ?

Direct estimations

01 82 28 48 40

Côte, estimation et prix de l’artiste Camille Pissarro

Peinture: 30000-21000000€

Dessin: 2000-1000000€

Estampe: 90-17000€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Camille Pissarro, nos experts s’en chargent.

Des débuts difficiles

Camille Pissarro naît en 1830, dans les Antilles danoises de parents français travaillant dans la négoce. Lors des ses études, ses aptitudes pour le dessins ne passent pas inaperçues mais revient tout de même collaborer avec ses parents dans le milieux des affaires. C’est lors d’un voyage au Venezuela que Pissaro décide de se consacrer entièrement à la peinture. Il effectue son apprentissage essentiellement chez Anton Melbye, frère de Fritz Melbye qui voyagea avec Pissarro, mais également Corot, en plus des écoles de dessins qu’il fréquente. Il rencontre Monet en 1859 à l’Académie suisse puis Cézanne et de Guillaumin en 1861.  

Malgré le fait que l’artiste expose régulièrement son travail au salon depuis 1959, Pissarro peine à vendre ses toiles. La plus part des paysages qu’il peint représentent l’île de France et la Normandie.

Pissaro et la création du mouvement impressionniste

Pissarro tend à rompre avec la tradition Académique en travaillant sur de grands formats des techniques réservées aux esquisses en plein air, comme les grands à-plats de couleurs unis.  

Pissarro se rapproche de Monet, Renoir et Sisley en 1869 lorsqu’il s’installe à Louveciennes (Route de Versailles. Louveciennes dans le soleil d’hiver avec neige, vers 1869-1870). Il y adopte un style plus libre, avec de plus petits formats, s’attardant d’avantage sur le travail de la couleur avec les effets de lumière et d’atmosphère.

L’artiste est obligé de fuir à Londres avec d’autres qui deviendront les impressionnistes, de1870 à 1871. Lorsqu’il rentre, Pissarro et ses compères élargissent leur réseaux afin d’organiser leur première exposition « impressionnistes » en 1874 tout en essayant de fédérer un maximum de participants. Pissarro est a ce moment une figure de patriarche qui se renouvel régulièrement. Au début des années 1880, l’artiste s’oriente particulièrement vers l’estampe et fait évoluer son style en abandonnant les principes impressionnistes qui caractérisaient son œuvre. Le peintre se réinstalle dans les environs de Pontoise en 1882 puis à Eragny sur Epte qu’il ne quittera jusqu’à sa mort en 1903 que pour voyager, notamment à Rouen : Le pont Boieldieu à Roen, temps Brumeux, (1896).

Un style en perpétuelle évolution

Tout comme Degas, Pissarro n’était pas seulement peintre, contrairement à de nombreux impressionnistes, mais accordait beaucoup d’importance au dessin. Ses paysages, intérieurs ou portraits, son particulièrement précis dans leur construction, sans pour autant altérer la spontanéité de la peinture de plein air. C’est donc attiré par les arts graphiques que Pissarro réalise des estampes, eaux fortes et autres lithographies, ses estampes restent cependant de l’ordre du privé. Le style de Pissarro évolue au gré de ses rencontres, comme celle avec Cézanne qu’il fréquente de 1860 à 1880. C’est ainsi Qu’il adopte le style « pointilliste » en 1885-1890 lorsqu’il se rapproche de Seurat et de sa pratique du divisionnisme.

Pissarro à constamment renouvelé son approche de l’art et ses sujets de représentations. L’artiste a beaucoup représenté la ruralité et la vie urbaine, ses opinions politiques anarchistes n’en démontre pas moins une évolution picturale de l’art de la seconde moitié du XIX siècle.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Direct Estimation en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.